Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Muses industrielles] "Rien à voir avec l'amour" de Claire Gallen, un roman d'amour sur fond de jalousie sociale

Christophe Bys

Publié le

Dans son deuxième roman, Claire Gallen ausculte un étrange trio amoureux. Sur fond de rivalité entre deux anciens amis, l'auteure suit la dérive d'une femme au-delà de la crise de nerfs. On retrouve tout ce qui faisait la réussite de son premier roman : une fine observation de la décomposition d'un amour sur fond de chute sociale. 

[Muses industrielles] Rien à voir avec l'amour de Claire Gallen, un roman d'amour sur fond de jalousie sociale
c'est au Mephisto, une boîte de nuit, que commence le roman.
© Flickr (Groume)

Comme dans "Les riches heures", son premier roman, Claire Gallen observe au plus près la décomposition d'un couple sur fond de déclassement social. Un couple, ou plutôt un trio dans son deuxième roman "Rien à voir avec l'amour" récemment paru aux éditions du Rouergue. Sandra, la quarantaine fatiguée, semblant tout droit sortie d'un film de Cassavates, tient le vestiaire d'une boîte de nuit, quelque part sur la côte normande. (si Le Havre n'est jamais cité, certaines descriptions y font irrésistibelement penser). Sandra a rêvé une vie plus belle et plus grande quelques années plus tôt quand elle est venue s'installer dans cette belle maison avec Rodolphe, disparu de sa vie pour de mystérieuses raisons.
 

Regard déporté sur un triangle amoureux

Sandra tient le vestiaire et vit un amour passionnel avec Samuel, le patron de la boîte, un personnage pas vraiment sympathique qui semble davantage l'utiliser que lui rendre. Très vite, par un savant jeu de flashbacks, on comprend qu'il y a comme un secret entre ce trio. Une des forces de ce livre - reposant en grande partie sur la rivalité entre les deux hommes, l'un bien né, l'autre pas, qui se battent pour la même femme -, est d'avoir adoptée le point de vue de celle qui n'est d'habitude qu'un objet entre les deux mâles. En déportant le regard, Claire Gallen offre une vision renouvelée du triangle amoureux, faisant monter le suspense peu à peu, et réservant quelques renversements au fil de la lecture pour le moins inattendu.

C'est l'histoire d'une dérive de quatre jours de l'héroïne, rencontrant une jeune routarde ou un homme échappé du mariage de son frère. Claire Gallen raconte comme personne l'errance de Sandra. Au coeur du livre, on trouve un long passage où elle traverse la ville et sa banlieue, dont chaque lieu semble être là pour lui rappeler le passé de son amour, de la maison des rêves à la chambre d'hôtel de l'adultère, comme autant de stations d'un chemin de croix, aussi appelé la Passion.  

 

Une histoire de CLaude sautet filmé par Scorcese

On est loin des héros positifs d'une feel good littérature, au contraire. L'horizon des personnages semble limité, entre les lumières trop fortes de la boite de nuit et le goût amer des journées à ressasser ce qui aurait pû être. Pas de consolation dans ce livre, mais la confirmation du talent de styliste de l'auteure. Son écriture au plus près des personnages, tel un sismographe captant toutes les émotions, évoque une histoire de Claude Sautet qui aurait été filmé par Scorcese. Ecrit au présent, avec nervosité, le texte ne s'interdit pas quelques envolées lyriques ou tragiques. La fin secouera les lecteurs les plus sensibles. C'est l'avantage des très bons livres : ils vous mettent une gifle et on a envie de dire merci.

 

"Rien à voir avec l'amour" de Claire Gallen, Edition La brune au rouergue

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus