[Muses industrielles] Retrouvez une BD avec Thomas Pesquet, le héros de l’année

La bédéiste Marion Montaigne consacre un album au spationaute français Thomas Pesquet. Où l'on vérifie qu'être un peu plus près des étoiles est peut-etre un rêve, mais réclame une bonne dose d'esprit de sacrifcie. L'album est à la fois drôle et instructif, mêlant informations triviales et description minutieuse de la vie à bord de l'ISS. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Muses industrielles] Retrouvez une BD avec Thomas Pesquet, le héros de l’année

De Thomas Pesquet on ne sait finalement que très très peu de choses. On a vu ici ou là ses photos prises depuis l’espace, ringardisant d’un coup tous les albums garantis « vus du ciel », un sourire au journal de 20 heures ou sur une chaîne infos. Et c’est à peu près tout.

Il fallait tout le talent de Marion Montaigne, l’auteure de BD du blog scientifique tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même) pour en faire un héros de bande dessinée. Le résultat est souvent désopilant, sans jamais ne rien sacrifier à l’exactitude scientifique. Ce sont les coulisses du voyage dans l’espace révélées au grand public grâce à un dessin inventif et un texte irrévérencieux.

La vie dans une fusée
Car si le grand public s’est passionné pour le voyage dans les airs, Marion Montaigne décide de repartir aux sources de la passion de Thomas Pesquet. Rien de son parcours de sélection ne nous est épargné. Et il ne suffit pas de réussir, il faut encore attendre. Marion Montaigne excelle à expliquer les subtilités diplomatiques autour de la station spatiale internationale, qui, comme son nom l’indique, est un projet supervisé par plusieurs pays. Résultat : la diplomatie est omniprésente. Pour la composition des équipes qui partent en vol, pour le cursus de formation aussi. Chaque pays financeur exige qu’une partie de la préparation se fasse sur son sol…

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Marion Montaigne révèle aussi la réalité de l’entraînement avant le départ, ne négligeant aucun détail, même les plus prosaïques. On est très loin de la fusée de Tintin dans Objectif lune, où seul le whisky du capitaine Hadock flottait dans l’espace. Surtout, on découvre que les spationautes doivent savoir tout faire le temps de leur vol dans l’espace. Ils doivent savoir se soigner, réparer un incident mécanique ou informatique, avoir des nerfs d’acier et pouvoir vivre en groupe pendant plusieurs mois loin des leurs.

Humour et exactitude

Le dessin est alerte, le texte bourré d’humour, égratignant juste ce qu’il faut la statue de surhomme qu’on pourrait être tenté d’enfiler à l’homme parti dans l’espace, pour en faire un humain comme les autres ou presque. Ça se dévore, on rit à chaque page, on apprend des choses dans toutes les bulles. Même les plus réfractaires à la présence médiatique de Thomas Pesquet (on en connaît) devrait être emballé par cet album.

Dans la combi de Thomas Pesquet, Marion Montaigne, Ed Dargaud

BONUS

Ceux qui préfèrent la musique pourront écouter ISS, l'album composé par Frédérick Roussea de l'Ircam.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS