Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

MSC croisières commande deux paquebots supplémentaires à STX France

, ,

Publié le

L'armateur italo-suisse MSC croisières lève l'option pour deux navires supplémentaires de la série Vista de STX. C'est près d'1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires additionnel pour le chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Bonne nouvelle pour STX France à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Pierfrancesco Vago, président exécutif de l'armateur italo-suisse MSC croisières, a confirmé lundi 1er février au chantier naval la commande de deux nouveaux paquebots de la série Vista, des navires jusqu'à présent en option. Cela porte à quatre le nombre de navires à fabriquer à Saint-Nazaire pour l'armateur italo-suisse.

L'annonce est intervenue lors de la traditionnelle cérémonie où l'on scelle symboliquement des pièces d'or au fond d'un navire, en l'occurrence dans la coque du Meraviglia de MSC, commandé en mars 2014 et qui sera baptisé le 1er juin 2017 au Havre. Un sisterphip, navire presque identique, est à livrer au printemps 2019. Ces deux navires représentent un contrat d'1,5 milliard d'euros, désormais doublé par la confirmation des deux navires en option.

Huit commandes fermes pour STX

Ces paquebots seront remis à l'armateur respectivement en novembre 2019 et en avril 2020, ce qui densifie encore l'activité du chantier de Saint-Nazaire. Ces paquebots portent à huit, le nombre de paquebots en commande ferme chez STX France. Les nouveaux navires appartiennent à une nouvelle génération dite "Meraviglia-Plus", plus grands et d’un tonnage plus important que les précédents. Ils offriront un total de 2 444 cabines et pourront accueillir 8 000 personnes à bord (passagers et personnel compris).  Longs de 331 mètres et dotés de 200 cabines supplémentaires (pour un total de 2 444 cabines), ces "Meraviglia-Plus" pourront accueillir jusqu’à 6 300 passagers.

En mai, le chantier livrera l'Harmony of the Seas, considéré comme le plus grand paquebot du monde avec ses 362 mètres de longueur pour 227 000 tonneaux de jauge brute. Plus de 2 000 personnes travaillent actuellement à l'achèvement de ce monstre de 2 700 cabines destiné à l'armateur Royal Carribean International, filiale de l'américain RCCL. Il faudra ensuite passer à la construction de sa réplique, mis sur cale en octobre dernier pour une livraison au printemps 2018. A cela s'ajoutent deux paquebots de la série "Edge", destinés à l'armateur Celebrity Cruise (groupe RCCL également). Ces navires sont un peu plus petits avec leur 300 mètres de long pour 1 450 cabines.

Ils devront être achevés pour l'automne 2018 et début 2020. Une option court pour un troisième, livrable en 2021. Si le chantier naval emploie 2 600 salariés, il fait actuellement travailler 6 000 personnes, effectif qui pourrait passer à près de 8 000.

"Nous attendons 6 % de croissance supplémentaire en 2016"

Présent lors de la cérémonie des pièces d'or, le ministre de l'économie Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de consolider la filière et de soutenir chez STX France, un actionnaire stable, donnant au chantier une vision de long terme. Pour l'heure, l'Etat français est actionnaire de STX France à hauteur de 33,34 % aux côtés du groupe coréen STX, lequel a interrompu le processus de vente de sa filiale française. Le ministre a également salué l'accord de compétitivité signé en janvier 2014 par la CFDT et la CFE-CGC de STX France, lequel a contribué à débloquer la première commande Vista.

Ces commandes viennent soutenir la forte croissance de la compagnie. "En 2015, MSC Croisières a connu une nouvelle année de croissance sans précédent, avec une augmentation de 10% de ses ventes par rapport à 2014, a indiqué Gianni Onorato, le PDG de MSC croisière.  Pour 2016, nous attendons 6% de croissance supplémentaire par rapport à cette année."

Emmanuel Guimard
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle