MOTOROLAUN PAGER QUI RÉPONDMotorola a développé un système complet donnant aux pagers des capacités de communication bidirectionnelle. Déploiement aux Etats-Unis au cours du second semestre de cette année.

Partager

MOTOROLA

UN PAGER QUI RÉPOND

Motorola a développé un système complet donnant aux pagers des capacités de communication bidirectionnelle. Déploiement aux Etats-Unis au cours du second semestre de cette année.



U n pager (terminal de radiomessagerie), c'était d'abord un terminal, relativement encombrant, qui se contentait de "biper" son heureux propriétaire. Aujourd'hui, l'évolution des protocoles de communication lui permet de transmettre du texte alphanumérique, et même des messages longs. Il manque cependant à ce produit une fonctionnalité majeure: l'accusé de réception, qui permet à l'émetteur du message de savoir que son destinataire l'a effectivement reçu. Motorola, grand spécialiste des radiocommunications, et des pagers en particulier, s'apprête à donner la parole au porteur, jusqu'ici muet, de pager. Il va installer successivement deux générations de pagers bidirectionnels sur le marché américain. La première permettra au destinataire d'un message de répondre à son émetteur sous forme de texte alphanumérique. La réponse restera relativement élémentaire, puisqu'elle consistera en l'envoi de textes préenregistrés (256 au total, mais la seconde version du pager, en développement, offrira un clavier).La seconde ira nettement plus loin et donnera effectivement la parole au destinataire, puisque le terminal enregistrera la voix, à la façon d'un dictaphone, la numérisera, la compressera et l'enverra sur le canal de retour. Mais attention, communication bidirectionnelle ne signifie pas dialogue en temps réel! A cause de la faible puissance du pager, les réponses seront collectées par un récepteur et acheminées vers un centre de trafic que l'émetteur initial devra consulter pour obtenir la réponse.

Le marché américain devrait doubler d'ici à quatre ans

La motivation de l'Advanced Messaging Systems Division de Motorola pour se lancer dans la conception d'un tel produit est simple. L'entreprise réalise la quasi-totalité de son chiffre d'affaires "télécommunications" (13milliards de dollars) dans le domaine des transmissions sans fil et segmente sans fin les marchés dans ses différents métiers, qu'il s'agisse de la radiotéléphonie, des systèmes de communication radio bidirectionnelle ou de la transmission de données. Selon Motorola, les ventes passeraient, en Europe, de 3,8millions d'unités à 20millions entre 1994 et 1998, tandis que le marché américain atteindrait 40millions d'utilisateurs en 1999, contre 24millions aujourd'hui. Et, en ce qui concerne l'Asie, la Chine représente des chiffres à faire rêver: 5millions d'utilisateurs actuellement, 32 millions en 1999! Le "secret" du pager bidirectionnel se trouve tout entier dans le protocole de communication utilisé. A côté des grands standards mondiaux (RDS, Pocsag, Ermès...), Motorola dispose de son propre protocole, Flex, largement diffusé en Asie (Japon, Indonésie, Chine...), qu'il espère transformer un jour ou l'autre en standard. Flex quadruple la capacité des protocoles actuels. Il se décline en une famille de protocoles, Reflex25 et Reflex50, utilisés pour les applications de messagerie bidirectionnelle, et inFLEXion, pour le service vocal. C'est d'ailleurs la mise au point de ces protocoles évolués et des infrastructures qui les accompagnent qui a justifié la création, en 1994, de la division AMSD, au sein de l'entité vouée aux pagers chez Motorola. Reflex25 et Reflex50 offrent respectivement des vitesses de 6400 et de 25600bits/s, inFLEXion atteint 112000 bits/s. Les protocoles existent, les systèmes d'infrastructure également; le terminal, baptisé Tango, est lui aussi disponible. Reste le réseau. Aux Etats-Unis, Motorola s'appuiera sur le réseau PCS, récemment alloué aux opérateurs pour la radiotéléphonie cellulaire. Le signal aller sera émis dans la bande des 930/940MHz et dans la bande 901/902MHz pour le retour. Motorola a déjà passé des accords avec des opérateurs disposant de la licence PCS (Mtel, Airtouch, Pagenet et Pagemark) pour lancer le service bidirectionnel dès le second semestre de cette année aux Etats-Unis. D'autres accords de ce type sont en cours (avec Pagenet, notamment) pour le service vocal, actuellement en test, et dont le démarrage est prévu en 1996. Franck BARNU



L'avis de l'expert

Marc de Villepin, directeur du marketing de FTMR (France Télécom Mobiles Radiomessagerie)

"Il m'est difficile de commenter ce système, conçu pour les Etats-Unis et dont on ne connaît pas le détail des services proposés. Mais une chose est sûre: en ce qui concerne la radiomessagerie, l'accusé de réception est un besoin fort exprimé par les clients. Le problème est de répondre à cette demande avec un système qui soit très ergonomique et facile d'emploi. Il faut aussi relativiser l'importance de la fonction de retour d'information vers l'émetteur, Les systèmes de radiomessagerie garantissent quasiment à 100% le bon acheminement du message grâce aux techniques d'ingénierie de réseaux et à des fonctions comme la répétition systématique du message émis."



La France à la traîne

Il y avait en France au 30avril dernier 308440 utilisateurs de pagers, tous types confondus. Un chiffre faible comparé aux Etats-Unis, voire à d'autres pays européens comme les Pays-Bas, qui possèdent déjà plus de 450000 adeptes de ce produit. Un effort de rattrapage a été entrepris depuis peu avec le déploiement d'un réseau à la norme Ermès, qui a demandé énormément d'investissements de la part des opérateurs (Bouygues, TDR et France Télécom). La rentabilisation est aujourd'hui la priorité chez tous ces opérateurs. Le paging bidirectionnel ne risque donc pas de voir le jour avant longtemps dans l'Hexagone, même si cette technologie devrait connaître un grand succès -ce qui reste à démontrer. En revanche, Motorola pense qu'il pourrait rapidement intéresser d'autres pays européens, en particulier la Grande-Bretagne.

USINE NOUVELLE N°2508

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS