Moscou pourrait punir des compagnies aériennes de l'UE

par Maria Kiselyova et Gleb Stolyarov

Partager

MOSCOU (Reuters) - Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a brandi mardi la menace de mesures de rétorsion après les nouvelles sanctions prises contre Moscou par l'Union européenne, qui ont abouti à la suspension des vols d'une filiale de la compagnie nationale Aeroflot, et un quotidien a rapporté que les avions européens pourraient se voir interdire le survol de la Sibérie.

Dobrolyot, une compagnie à bas prix exploitée par Aeroflot, a suspendu tous ses vols la semaine dernière, son contrat de location d'avions ayant été annulé par les nouvelles sanctions adoptées par l'UE à l'encontre de Moscou car elle dessert la Crimée, la région ukrainienne annexée par la Russie en mars.

"Nous devrions débattre d'éventuelles représailles", a déclaré Dmitri Medvedev lors d'une réunion mardi avec son ministre des Transports et le directeur général délégué d'Aeroflot.

Le quotidien économique Vedomosti a rapporté de son côté que la Russie pourrait réduire voire interdire l'utilisation par les compagnies européennes des couloirs aériens transsibériens, ce qui pourrait augmenter le coût de leurs vols à destination de l'Asie en les contraignant à des détours longs et coûteux.

La question des restrictions de vols de transit au-dessus du territoire russe est débattue au sein des ministères des Affaires étrangères et des Transports, a dit une source à Vedomosti.

De telles mesures pénaliseraient les compagnies européennes par rapport à leurs rivales asiatiques mais elles priveraient aussi l'Etat russe des recettes tirées des droits de survol.

A la Bourse de Moscou, l'action Aeroflot a perdu près de 6% mardi. Selon Vedomosti, la compagnie empoche chaque année quelque 300 millions de dollars de droits de survol.

Le quotidien ajoute qu'une interdiction de survol de la Sibérie pourrait coûter un milliard d'euros en trois mois à Lufthansa, British Airways et Air France.

Lufthansa a déclaré qu'environ 180 de ses vols survolaient la Sibérie chaque semaine mais le transporteur allemand s'est refusé à tout autre commentaire, tout comme British Airways.

(Maria Kiselyova et Gleb Stolyarov; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS