Mory, c'est fini

Un an après son redémarrage sous le nom MoryGlobal, le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a prononcé ce mardi 31 mars la liquidation de l'entreprise, avec une poursuite d'activité durant un mois. Les 2150 salariés restant expriment leur désarroi par la colère et tentent de négocier leurs indemnités de licenciement.

Partager
Mory, c'est fini

Actualisation du mercredi 1er avril : Le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a prononcé ce mardi 31 mars la liquidation judiciaire de MoryGlobal, avec une poursuite d'activité durant un mois. Durant un mois, l'administrateur judiciaire sera chargé de "mener à bien les consultations avec les organisations syndicales" et de "procéder aux licenciements des salariés" de l'entreprise, précise le tribunal.

Les Transports Malherbe viennent de retirer leur offre de reprise partielle du transporteur MoryGlobal. Une offre qui, de toute manière, frisait la reprise symbolique, puisqu’elle ne prévoyait la conservation que de 141 employés sur les 2150 que comptent MoryGlobal. L’entreprise était née de la reprise par son actionnaire, Arcole Industries, de Mory Ducros en 2014 et s’était soldée par 2800 licenciements.

primes de licenciement

Toutes les offres encore en cours ont été rejetées par l’administrateur judiciaire, qui a demandé le placement en liquidation judiciaire. Celle-ci devrait être actée mardi 31 mars par le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Vendredi 27, les représentants du personnel étaient reçus au Ministère des Transports pendant que des salariés laissaient éclater bruyamment leur colère. L’heure n’est plus à tenter de sauver ce qui pourrait encore l’être, mais à négocier au mieux pour obtenir des primes de licenciement supra-légales. L’année dernière, les 2800 licenciés de Mory Ducros s’étaient partagé 30 millions d’euros en plus du minimum légal. Les derniers salariés entendent bien bénéficier de compensations équivalentes.

Spirale infernale

La disparition annoncée de MoryGlobal souligne les difficultés structurelles de la messagerie. Sur un marché atone où l’offre est supérieure à la demande depuis plusieurs années, les entreprises les plus en difficultés ont été emportées dans une spirale suicidaire de baisse des prix pour tenter de conserver leurs volumes.

Patrice Desmedt

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS