Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Morph, le siège d'avion qui s'adapte à la taille des passagers

Sylvain Arnulf , ,

Publié le

Vidéo Le cabinet de design britannique Seymour Powell a créé "Morph", un concept de siège d'avion modulable en fonction de la taille des passagers.

Morph, le siège d'avion qui s'adapte à la taille des passagers © Seymour Powell

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Un siège sur mesure : tous les passagers d'avion en rêvent, mais seuls les voyageurs en classe affaires disposent d'un espace véritablement modulable. Airbus a d'ailleurs mené une campagne de communication sur ce thème en octobre sur le réseau social Twitter avec le hashtag #Airbuscomfort. L'avionneur européen plaide pour que de nouvelles normes soient adoptées par les compagnies aériennes. Airbus considère par exemple que la largeur minimum d'un siège d'avion devrait être de 18 pouces.

un siège modulable

La société de design anglaise Seymour Powell apporte elle aussi sa contribution au débat. Mais contrairement à Airbus, elle considère que la largeur des sièges n'est pas au cœur du problème. Le cabinet préconise plutôt d'adapter la taille des sièges au gabarit des passagers : un enfant n'a pas besoin d'un siège XXL tandis qu'un passager en surpoids nécessite plus d'espace. Pour mettre en œuvre ce principe, la société a imaginé un système de banquette modulable baptisée "Morph".

 

Forum Franchise Lyon 2013 - colonne de droite minisite

Vidéo réalisée par Aeronews TV, première web-TV consacrée à l'aéronautique

 

Les trois parties peuvent s'adapter à la taille des passagers, en faisant coulisser dossier et accoudoirs. La structure du siège n'est plus constituée de coussins en mousse mais d'un tissu tendu sur toute la largeur, à la manière d'un hamac. Cette solution permet à chaque passager de disposer d'options d'ergonomie avancées, pour un confort optimal.

tarifs à la carte

Avec le système "Morph", les passagers ne réserveraient plus un siège mais un espace plus ou moins grand en fonction de leurs besoins. Effet pervers : les passagers de petite taille paieront moins cher que les gros gabarits, ce qui peut être considéré comme discriminatoire. L'exercice de style du cabinet Seymour Powell a en tout cas le mérite de creuser le débat ouvert par Airbus sur le confort des passagers aériens.

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle