L'Usine Aéro

Morespace, Nova, PACA, Seine Espace... Les quatre "boosters" chargés d'exploiter la mine d'or des données spatiales

Hassan Meddah ,

Publié le

En capitalisant sur l’expertise de son industrie des lanceurs et des satellites, le pays veut s’imposer sur le marché naissant des services exploitant les données spatiales. Quatre entités ont été labellisées pour rapprocher les acteurs du numérique et du spatial pour développer de nouvelles applications.

La France, qui compte des champions dans les secteurs des lanceurs et des satellites, veut maintenant s'imposer sur la transformation des données obtenues depuis l'Espace. Informations de géolocalisation apportées par Galileo, images haute résolution fournies par les satellites d’observation, données climatiques mesurées depuis l’espace…Ces données tombées du ciel pourraient se transformer en or à condition d’être capable de les transformer en applications et services utiles. Des secteurs industriels majeurs sont des clients potentiels : les transports, l’agriculture, l’énergie, l’urbanisme…

La France ne veut pas louper le coche et veut s’imposer sur ce marché prometteur. "Les moyens, signaux et données spatiales ont aujourd’hui une importance stratégique dans des domaines d’applications très variées", explique-t-on du côté des ministères de la Défense et de l’Economie ainsi que du secrétariat de l’Enseignement supérieur qui président le comité de concertation entre l’Etat et l’industrie dans le domaine spatial.

Pour initier la dynamique, ils ont annoncé la labellisation de quatre entités, des "boosters" qui doivent favoriser les synergies entre les acteurs du spatial et du numérique en vue d’accélérer la mise sur le marché de nouvelles applications répondant aux besoins exprimés par les utilisateurs.

Quatre "boosters" régionaux

Quatre entités portées par les pôles de compétitivité ont été labellisées : Morespace en Bretagne sera principalement actif sur le secteur maritime; Nova localisé autour de Toulouse, Bordeaux et Montpellier, favorisera le développement de start-up dans les domaines de l’énergie, les smart city et l’agriculture; PACA situé en Provence Alpes Côte d’Azur se positionnera sur la création d’applications sur les thèmes de la sécurité et la géolocalisation ; enfin Seine Espace localisé sur l’axe Seine Paris-Normandie développera des nouveaux services dans les secteurs de la logistique, la climatologie, les loisirs…

Pour sa part, Nova s’est déclaré déjà opérationnel en capitalisant sur l’expertise de ses premiers membres: le spécialiste des objets connectés Sigfox, la SSII Atos, ainsi que les French Tech de Toulouse, Montpellier et Bordeaux.

Sur un an, l’initiative devrait susciter une trentaine de projets susceptibles de bénéficier d’aides financières issues du programme d’investissements d’avenir.

Hassan Meddah

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte