Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Montebourg vs Titan, le très haut débit, la BPI marquée à gauche : la revue de presse de l'industrie

Elodie Vallerey

Publié le

Le sujet principal du jour est bien évidemment la réponse du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à Maurice Taylor, le PDG de Titan, après son invective. Le financement du déploiement national du très haut débit et les nominations marquées à gauche au sein de la Banque publique d'investissement font également la une des médias ce jeudi 21 février.

Affaire Montebourg vs Titan : la réponse cinglante du ministre au "French bashing"

La passe d'armes entre Arnaud Montebourg et Maurice Taylor monte d'un cran et fait la une de la plupart des médias français. Après l'invective manuscrite du PDG de Titan, le ministre du Redressement productif a trempé sa plume dans l'acide pour lui répondre.

Les Echos ont publié la réponse de Montebourg en exclusivité sur leur site internet dans la soirée du 20 février. "Titan  : Montebourg promet un 'zèle redoublé' des douanes françaises", titre le journal.

 

Le quotidien économique publie aussi une interview de Maurice Taylor, le PDG de Titan. L'"American tycoon" poursuit sa diatribe contre la France : "la France va finir comme la Grèce, c'est une question de temps".

"Goodyear : le choc frontal", titre Libération en une. Arnaud Montebourg a accordé au journal une interview, dans laquelle il estime que "le French bashing n'a pas de traduction économique". Le Parisien-Aujourd'hui en France répond directement à Maurice Taylor, en titrant en une "Non, les Français ne sont pas fainéants !".

Outre-Atlantique, les médias se sont également emparés de l'affaire. "Quel brouhaha !", titre, en français dans le texte, le New York Times, expliquant que "la diatribe de Taylor sur les syndicats irrite les Français".

Très haut débit: François Hollande promet 3 milliards d'aides aux collectivités

Le site internet de La Tribune revient sur les annonces du président de la République hier concernant le déploiement national du très haut débit. "Pour financer (la) facture de 3 milliards, le chef de l'Etat a rappelé que 900 millions d'euros étaient déjà prévus dans le cadre des investissements d'avenir. Pour compléter, il a annoncé "de nouvelles redevances sur les fréquences", comme l'avait révélé hier La Tribune."

La nouvelle banque publique d'investissement sous surveillance politique

Avec la nomination de personnalités de gauche à sa tête, la BPI attise les soupçons des médias de droite, comme Le Figaro. "Les présidents de région socialistes (comme Ségolène Royal et Jean-Paul Huchon, ndlr) ont réussi à imposer leur influence" à la BPI, s'inquiète le quotidien.

 

Invitée de RTL ce matin, la présidente du Medef, Laurence Parisot, a déclaré ne pas comprendre la nomination de Ségolène Royal au poste de vice-présidente de la Banque publique d'investissement. Elle craint une "politisation du crédit".

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle