Montebourg VS Fabius : la bataille sur le pilotage du commerce extérieur est engagée

A peine nommé, le gouvernement de Manuel Valls connaît ses premiers couacs. Entre Bercy et le quai d’Orsay, la guerre est déjà déclarée pour savoir qui contrôlera le commerce extérieur

Partager

Montebourg VS Fabius : la bataille sur le pilotage du commerce extérieur est engagée

Le premier accrochage ne s’est pas fait attendre. Entre Arnaud Montebourg et Laurent Fabius, les hostilités ont déjà commencé, quelques heures seulement après l’annonce du gouvernement. Le nerf de la guerre : le portefeuille du commerce extérieur, qui jusque-là revenait à Nicole Bricq.

"C’est la guerre. Plus personne ne comprend rien et l’Elysée ne semble pas avoir tranché", remarque, dépité un haut-fonctionnaire de Bercy, qui espère que les "secrétaires d’Etat seront rapidement nommés pour stabiliser la situation".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Au quai d’Orsay, Laurent Fabius qui a été promu ministre des Affaires étrangères et du développement international - un terme pour le moins flou - se verrait bien mettre la main sur le commerce extérieur, alors qu’il a fait de la diplomatie économique sa priorité. De son côté, Arnaud Montebourg entend conserver la mainmise du Trésor sur l’accompagnement des entreprises à l’international.

Qui pilotera le commerce extérieur ? Signe des tractations intenses qui se jouent jusqu’à l’Elysée, les déclarations contradictoires fusent. Une dépêche AFP cite ainsi un responsable du quai d’Orsay anonyme assurant que le commerce extérieur est dans les attributions de Laurent Fabius. Un peu plus tard, une autre dépêche AFP annonce à l’inverse que la passation de pouvoir devrait se dérouler à Bercy entre Nicole Bricq et Arnaud Montebourg. Une cacophonie difficile à suivre.

Et si Fleur Pellerin est pressentie au poste de secrétaire d'Etat au commerce extérieur... rien ne dit à quel ministre elle serait rattachée.

Doublons

Mais une clarification du périmètre de chaque ministre pourrait ne pas suffire. Depuis deux ans, la bataille entre les deux administrations fait rage pour aider les entreprises à exporter. Bercy reproche notamment au quai d’Orsay d’avoir créé des doublons de ses propres services avec la mise en place de la nouvelle direction des entreprises. La fusion prévue de l’agence pour attirer les investisseurs AFII et l’organisme de soutien des PME à l’export Ubifrance a aussi donné lieu à des passes d’armes virulentes. Les diplomates ne sont pas pour autant décidés à se laisser faire. Le ministère a ainsi prévu d’organiser la semaine prochaine ses "rencontres Quai d’Orsay entreprises", une journée de débat à laquelle sont conviés PME et grandes entreprises. Et qui a le don d’énerver Bercy…

Au sein de Bercy, un autre sujet sensible doit encore être tranché : la cotutelle de la direction générale du Trésor, qui pourrait être partagée entre Michel Sapin - qui sera chargé outre du Budget des négociations à Bruxelles et de la fiscalité - et Arnaud Montebourg. "Officiellement le modèle est celui de l’Allemagne où cohabitent un ministre des Finances et un ministre de l’Economie. Mais il faut encore déterminer où vont les finances et où commence l’économie", estime un haut fonctionnaire. Entre Arnaud Montebourg et Michel Sapin aussi, les couacs pourraient arriver plus vite que prévu.

Solène Davesne

Solène Davesne Journaliste Economie
Solène Davesne

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS