Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Montabert, la force du brise-roche

, ,

Publié le

Montabert, la force du brise-roche

Les entreprises citées

Montabert, qui fabrique des matériels de démolition pour les travaux publics, les mines et les carrières, a investi 5 millions d’euros l’an passé pour moderniser son parc de machines. L’entreprise de Saint-Priest (Rhône) a fait l’acquisition d’un centre d’usinage cinq axes, d’une rectifieuse, d’une chaîne de traitement de surface, de tours automatisées pour la production de petits marteaux. Ces investissements s’ajoutent aux 3,5 millions d’euros injectés dans son outil de production. Pour rester concurrentielle et compétitive, l’entreprise consacre 4 à 5% de son chiffre d’affaires annuel à la R & D. Elle vient de lancer un brise-roche moyenne gamme, destiné à la démolition, aux travaux routiers et de voirie et réseaux divers. D’un poids de 730 kg, adapté à des porteurs de 8 à 18 tonnes, il offre beaucoup de puissance pour un poids allégé et permet des économies de carburant et de fonctionnement. Il a été entièrement conçu et fabriqué sur le site de Saint-Priest.

Filiale du groupe coréen Doosan, Montabert (370 salariés) a enregistré un chiffre d’affaires de 86 millions d’euros en 2012, en hausse de 3% par rapport à 2011. L’entreprise réalise 86% de son chiffre d’affaires à l’exportation. Les ventes effectuées au Moyen-Orient et en Amérique du Sud ont compensé les difficultés rencontrées sur les marchés européens. La direction de l’entreprise rhodanienne prévoit un niveau d’activité similaire en 2013.   

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle