Mont Blanc SAS : allongement du temps de travail et baisse de salaires

Social

Partager


C'est sans surprise, mais non sans une certaine amertume, que les 175 salariés de l'usine Mont Blanc SAS (France) de Chef-du-Pont (Manche), spécialisée dans l'élaboration de crèmes desserts et de lait concentré, ont écouté le «plan de relance» présenté par la direction lors du Comité d'entreprise du 4 mai : au menu baisse de salaire et allongement du temps de travail.
Ainsi 102 salariés de l'effectif vont-ils recevoir un avenant à leur contrat de travail leurs imposant l'alignement des horaires et des salaires sur celui de la convention de la Fédération nationale des industries laitières (FNIL), et non plus sur la convention collective de Nestlè (Suisse), ancien propriétaire de l'usine, dont ils bénéficiaient au titre de leur présence dans l'entreprise avant juillet 2 003. Le fonds de pension britannique Activa, qui avait racheté l'usine en 2 003 s'était en effet engagé à maintenir la convention Nestlé durant deux ans. Les représentants des salariés au Comité d'Entreprise ont bien sûr émis un avis négatif sur le plan, tout en sachant qu'il va leurs être difficile d'y trouver une alternative d'ici la mise en application de la nouvelle convention prévue dès juillet prochain.
Pour la direction, cette décision, qui vise à augmenter l'utilisation des capacités de l'usine et à baisser le coût du travail afin d'être concurrentiel pour relancer les ventes de crèmes desserts à l'étranger, représente une perte annuelle de salaire d'environ 9% pour les salariés. Un chiffre contesté par la CGT et la CFDT de l'entreprise qui jaugent la baisse entre 15 et 20% compte tenu de la perte d'autres avantages liés à la convention Nestlé.
De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS