Monsanto moissonne les données numériques des agriculteurs

The Climate Corporation, la filiale digitale de Monsanto, s’apprête à lancer en Europe Climate FieldView, un outil de centralisation et d’exploitation des données agricoles. L’entreprise s’efforce de désamorcer les craintes liées à leur collecte.

Partager
Monsanto moissonne les données numériques des agriculteurs
The Climate Corporation, la filiale digitale de Monsanto, s’apprête à lancer en Europe Climate FieldView, un outil de centralisation et d’exploitation des données agricoles.

Promis, ce n’est pas un énième objet connecté pour l’agriculture que lancera à la rentrée en France The climate corporation, la filiale de Monsanto dédiée aux outils numériques… mais "un outil destiné à créer de la valeur à l’aide des données existantes", d’après son directeur Europe, Alexandre Teillet.

Climate FieldView, qui se compose classiquement d’un hardware (un boîtier, le "drive", vendu 399 euros) et d’un software (une plateforme web, sur abonnement annuel), vise à rassembler en un seul point l’ensemble des données disponibles sur une exploitation, qu’elles soient issues de matériels (tracteurs, moissonneuses-batteuses…), de capteurs (météo, hygrométrie…) ou de cartes préexistantes afin d’en tirer des informations exploitables.

L’offre s’adresse aux agriculteurs en grandes cultures (blé, maïs…) et sera adaptée aux particularités européennes. Commercialisé depuis trois ans aux Etats-Unis, Climate FieldView y revendique 100 000 utilisateurs. Le Canada et le Brésil l'utilisent depuis l’an dernier. Depuis deux ans, la France, l’Allemagne et l’Ukraine font l’objet d’un programme de tests auprès d’agriculteurs, dont le nombre n’est pas communiqué.

Le "drive", l'outil de Climate FieldView, sera commercialisé au prix de 399 euros.

A la manière d’un Chromecast, l’appareil à succès de Google qui diffuse sur un écran de télévision les contenus d’autres écrans, le "drive" centralise les informations sur le site web, quel que soit le constructeur du matériel, à l’aide d’un port et d’un adaptateur. Des accords ont notamment été signés avec Agco, CNH ou bien John Deere, qui dispose pourtant de son propre système. "Aujourd’hui, il existe trois clouds différents sur le marché !", s’étonne Alexandre Teillet. Les autres données peuvent être transférées depuis un navigateur. Des cartes de modulation de semis ou d’azote, par exemple, sont créées à l’aide des informations fournies, assorties de conseils agronomiques.

La collecte des données, enjeu sensible

A l’approche de la mise en œuvre du règlement général sur la protection des données, The Climate Corporation assure tout mettre en œuvre pour rassurer les agriculteurs – la FNSEA et les Jeunes agriculteurs ont notamment rédigé un livret de recommandations destiné aux fabricants de matériels connectés. "Certaines données seront communiquées à Monsanto, d’autres non. L’agriculteur sera libre de décider si cet outil l’aide ou pas. Nous avons besoin de données. Mais si on ne délivre pas de valeur, il n’y aura aucune raison de se reconnecter l’année prochaine avec nous. Nous distinguons les données personnelles (nom, e-mail, âge…), protégées par le RGPD, des données agronomiques, qui sont anonymes, destinées à l’amélioration du produit et de la gamme Monsanto", explique Alexandre Teillet.

Les recommandations agronomiques ne se cantonneront pas, selon The Climate Corporation, aux produits de sa maison-mère – l’entreprise assure même travailler en Allemagne avec des agriculteurs engagés dans une démarche bio. "La France a laissé passer certains trains, mais nous ne voulons pas qu’elle rate celui de l’innovation numérique", souligne le manager, en allusion à l’interdiction de cultiver des organismes génétiquement modifiés. Climate FieldView, qui sera officiellement lancé au salon Innov’agri (en septembre, dans le Loiret), sera disponible en ligne et par l’intermédiaire de distributeurs. A terme, l’ensemble des pays européens pourront accéder à l’offre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Technicien Chimiste - Recyclage des Batteries F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Bessines-sur-Gartempe

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS