Mondial de l'automobile : les patrons de Renault et PSA inquiets

Carlos Ghosn et Philippe Varin tirent tous deux la sonnette d'alarme dans des entretiens accordés à l'occasion de l'ouverture des portes du Mondial de l'automobile aux professionnels ce jeudi 27 septembre.

Partager
Mondial de l'automobile : les patrons de Renault et PSA inquiets

Les PDG des deux constructeurs automobiles français ont tiré la sonnette d'alarme face à la dégradation du marché européen et français et appelé les pouvoirs publics à lancer de toute urgence le chantier du coût du travail dans l'Hexagone.

A la veille de l'ouverture à la presse du Mondial de l'automobile, Carlos Ghosn, PDG de Renault, et Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, ont tous deux dressé un constat alarmant devant l'évolution des ventes de voitures sur le continent depuis l'été.

"Le marché européen est vraiment très mauvais", déclare Carlos Ghosn dans une interview à paraître jeudi dans le Figaro. "Il devrait chuter d'environ 8% en 2012, alors que nous prévoyions une chute de 3% en début d'année, et de 6 à 7% en juillet. Malheureusement, nous ne voyons pas d'amélioration l'an prochain: le marché sera au mieux stable ou, plus probablement, légèrement en baisse."

Un peu plus tôt dans la journée, Renault avait annoncé revoir en baisse sa prévision pour le marché français en 2012, désormais attendu en repli de 13%, contre une prévision de -10/-11% cet été.

Philippe Varin, cette fois dans les Echos, confirme de son côté son estimation d'une baisse de 12% du marché en France cette année, et d'un recul de 8% pour l'Europe.

"Le marché européen est surcapacitaire et va le rester", ajoute-t-il. "Sur les trois ans à venir, on a pris l'hypothèse qu'il resterait à peu près plat. Dans ce contexte, il est évident qu'il y a un certain nombre d'usines à fermer. Nous avons décidé de le faire, mais d'autres constructeurs devront mener des opérations similaires."

NÉGOCIATIONS EN VUE CHEZ RENAULT SUR LA COMPÉTITIVITÉ

PSA a annoncé en juillet 8 000 nouvelles suppressions d'emplois en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2014 pour tenter d'endiguer ses pertes financières.

Sur le plan de restructuration, il a répété que celui-ci était aujourd'hui en cours d'examen par les représentants du personnel et indiqué que le chiffre de 8.000 départs servait "de base" à la discussion.

Carlos Ghosn souligne que le problème de Renault était moins lié aux surcapacités qu'à la compétitivité de ses usines françaises. "Aujourd'hui, le principal sujet de Renault, notre urgence même, c'est notre compétitivité en France", dit-il.

"Renault ne peut pas traiter tout seul le problème de la compétitivité de la France", estime Carlos Ghosn, disant maintenant attendre du gouvernement "des choix et un plan d'action".

"Nous avons un problème de coût du travail et nous avons besoin de flexibiliser le travail, notamment dans l'industrie", a-t-il poursuivi. En interne, Carlos Ghosn entend engager d'ici la fin de l'année une concertation avec les syndicats sur ce sujet.

PSA a déjà négocié en juillet un accord de compétitivité - flexibilité accrue et gel des salaires - en échange de l'attribution d'un nouveau modèle et du maintien des emplois sur son site de Sevelnord (Nord).

"Il est extrêmement important d'alléger les charges sur les emplois industriels", a souligné lui aussi Philippe Varin. "Si nous arrivions à baisser nos coûts salariaux de 5 à 10%, ce serait très substantiel pour le groupe."

Le groupe sochalien, tout comme Renault, ont actuellement recours au chômage partiel pour ralentir la cadence de leurs usines et ajuster la production à une demande en berne. Philippe Varin a une nouvelle fois prôné la possibilité d'utiliser ce dispositif sur des périodes plus longues, sur le modèle allemand du "kurzarbeit".

Le président du directoire de PSA a maintenu par ailleurs son objectif d'un cash flow à l'équilibre en 2014 - entre l'été 2011 et l'été 2012, le groupe a perdu 200 millions d'euros en cash par mois à cause de la chute des ventes en Europe, notamment du Sud.

Carlos Ghosn a maintenu pour sa part sa prévision d'un free cash flow positif en 2012, tout en précisant que l'objectif d'une hausse des ventes mondiales du groupe cette année était "en revanche fortement sous pression" à cause de la dégradation du marché européen.

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS