Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Mondial de l'Auto] Valeo mesure la qualité de l'air dans les rues de Paris

, , , ,

Publié le , mis à jour le 08/10/2018 À 08H01

Vidéo Valeo a profité du Mondial de l'Auto pour annoncer une expérimentation en partenariat avec Aria Technologies, les taxis G7 et les autobus Keolis. L'équipementier a installé des capteurs dans une vingtaine de véhicules pour mesurer en temps réel et en mouvement la qualité de l'air à Paris.

[Mondial de l'Auto] Valeo mesure la qualité de l'air dans les rues de Paris
Valeo a installé des capteurs dans une vingtaine de véhicules pour mesurer en temps réel et en mouvement la qualité de l'air à Paris.
© Flickr c.c. Damián Bakarcic

Valeo a équipé une vingtaine de véhicules sillonnant Paris en capteurs pour mesurer en temps réel et en mouvement la qualité de l'air dans l'agglomération parisienne.

Les systèmes de l'équipementier automobile, qui analysent le niveau de six polluants, ont été installés à bord de taxis G7 et d'autobus Keolis. L'expérimentation, réalisée en partenariat avec Aria Technologies pour le traitement des données, doit durer jusqu'en janvier.

"Il y a un vrai besoin de comprendre de manière dynamique, au coeur de la circulation et à hauteur d'homme, la façon dont la pollution se développe, se concentre, apparaît et disparaît", a dit le PDG de Valeo, Jacques Aschenbroich, lors des journées presse du Mondial de l'Auto 2018.

Proposer au conducteur des itinéraires pour éviter les pics de pollution

"Nous avions déjà des capteurs pour optimiser et assainir l'air dans nos voitures. Plutôt que d'être égoïstes, nous nous sommes dit que nous pourrions apporter notre contribution", a-t-il ajouté.

La flotte équipée par Valeo vient compléter le travail réalisé par le réseau d'Airparif, qui compte environ 70 stations en Île-de-France, mais surtout des équipements automatiques installés en position fixe à proximité du trafic.

La cartographie en temps réel de la qualité de l'air par les véhicules eux-mêmes pourrait permettre de proposer au conducteur des itinéraires pour éviter les pics de pollution, ou d'activer automatiquement des systèmes de dépollution à l'intérieur de l'habitacle.

Les élus locaux d'autres villes intéressés

L'expérience parisienne pourrait aussi faire des émules auprès des gestionnaires de flottes, des agrégateurs de données ou d'autres villes.

"Un certain nombre d'élus locaux sont intéressés pour expérimenter cette mesure dynamique de la pollution dans d'autres endroits", a poursuivi Jacques Aschenbroich.

En 2017, à Paris, Enedis équipait déjà les voitures de sa flotte de capteurs similaires pour cartographier la pollution de Paris. La même année, le réseau Airparif et 11 partenaires lançaient Airlab, un accélérateur de start-up dédié à la qualité de l’air.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle