[Mondial de l'Auto] Un salon de la moto sous le signe des Café Racers et de la mobilité urbaine

Du 4 au 14 octobre, Paris accueille en même temps le Mondial de l'Auto et le salon de la moto. Les constructeurs de deux-roues japonais, anglais et américains sont notamment présents pour révéler des modèles inédits. Résumé en images de ces nouveautés axées sur le néo-rétro, les Café Racers et la mobilité urbaine.

Partager
[Mondial de l'Auto] Un salon de la moto sous le signe des Café Racers et de la mobilité urbaine
Du 4 au 14 octobre, Paris accueille en même temps le Mondial de l'Auto et le salon de la moto.

L’édition 2018 du Mondial de l’Auto de Paris a également accueilli le salon de la moto. Le mercredi 3 octobre, les constructeurs de deux-roues ont enchaîné les présentations et les révélations de nouveaux engins.

Côté français, l’événement a été marqué par le retour de Peugeot Motocycles dans le segment de la moyenne cylindrée. La jeune entreprise Eccity a également présenté un scooter électrique à trois-roues.

Plusieurs constructeurs étrangers ont également profité du Mondial pour révéler de nouveaux modèles, notamment chez les entreprises japonaises. Des engins qui ont confirmé la mode du “néo-rétro”, des modèles urbains et des Café Racers dans le secteur des motocycles. Une journée donc très plaisante pour les amateurs de design et du revival des années 1980.

Suzuki ressuscite la Katana

Suzuki a ouvert les hostilités le 3 octobre en révélant un nouveau modèle pour sa série Katana : la Katana 2020. Aux côtés de l’engin, le constructeur japonais a également exposé le premier né de cette gamme, la Suzuki GSX1100S Katana, lancée en 1981 et montée par Philippe Monneret pour le championnat de France d’endurance.

La moto 1000cc présente une allure sportive et s’inspire du premier modèle de la série. Notons par exemple un phare LED de forme rectangulaire et un cadre en aluminium compact. La Katana 2020 est équipée d’un moteur à quatre cylindres en ligne 110kW, hérité de la GSX-R1000 et légèrement modifié. Elle est aussi dotée d’un système anti-patinage à trois modes et du système easy start de Suzuki. L’entreprise n’a pas communiqué de détails plus précis sur le prix ou la date de commercialisation.

Suzuki a aussi présenté la RM-Z250 avec un design revu et un moteur amélioré. Une version permis A2 et bridée à 95 chevaux de la Suzuki GSX-S 750 était également exposée. Enfin, la Suzuki GSX-R1000 et sa version R sont aussi venues parées de quelques mises à jour pour la saison 2019.

Motos pour permis A1 et bras robotique chez Kawasaki

Dès le 2 octobre, Kawasaki a présenté deux engins éligibles au permis A1 : la roadster Z125 et la sportive Ninja 125. Les deux partagent un moteur monocylindre 11kW et devraient arriver sur le marché dès 2019 pour 4599 euros (Z125) et 4999 euros (Ninja 125).

(La Z125 et la Ninja 125 de Kawasaki. Crédit : Kawasaki France)

Le 3 octobre, Kawasaki France a également dévoilé le fruit d’une collaboration avec l’atelier de préparation MRS Oficina : une version modifiée de la Z900RS, adaptée en Café Racer (en image ci-dessous).

Signalons enfin, au détour du stand, l’exposition d’un grand bras robotique pour symboliser l’activité Kawasaki Robotics. S’il portait une moto Z900 au salon, le bras sert d’habitude à l’assemblage d’automobiles.

Un modèle concept de Café Racer chez Honda

Toujours chez les constructeurs japonais, Honda a révélé un nouveau concept de Café Racer 650 cc pour sa série “Neo Sports Café”. Peu de détails techniques ont filtré sur la moto mais elle devrait aussi apparaître en novembre au salon EICMA de Milan (Italie). Pour l'instant il faudra donc se contenter d'admirer le design très années 1980 de la moto.

Indian révèle la FTR 1200 pour conquérir la ville

Harley Davidson n’a pas révélé de véhicule inédit au salon mais disposait tout de même d’un bel espace pour présenter la gamme 2019 à venir. Pour les nouveautés, Indian a annoncé juste avant le début du salon, le 1er octobre, la FTR 1200 (voir photo ci-dessous) et sa version S. Le constructeur américain a délaissé le look vintage pour une plateforme un peu plus sportive.

Les deux motos seront équipées d’un moteur V-Twin de 1203cc avec une puissance de 95 chevaux pour la FTR 1200 (éligible au permis A2) et une puissance de 120 chevaux pour la FTR 1200 S. La première sera disponible à 14 690 euros et la seconde à 15 990 euros.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS