Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Mondial de l'Auto] Peugeot Motocycles revient aux sources en dévoilant le concept néo-rétro P2X

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Images Peugeot Scooters a profité du Mondial de l'Auto pour retrouver son nom d'origine : Peugeot Motocycles. Le constructeur acte son retour dans le segment moto avec la révélation du concept de moto néo-rétro P2X. Et dévoile sa stratégie, orientée vers la mobilité urbaine et électrique.

[Mondial de l'Auto] Peugeot Motocycles revient aux sources en dévoilant le concept néo-rétro P2X
Peugeot Motocycles acte son retour dans le segment moto avec la révélation du concept de deux-roues néo-rétro P2X.
© Peugeot Motocycles

En 2018, ils ont célébré tous les deux leur 120ème anniversaire. Il s’agit du Mondial de l’Auto, qui a célébré cet âge vénérable lors d’une parade dans les rues de Paris, et de Peugeot Motocycles. Ex-Peugeot Scooters, le constructeur de deux-roues a profité de l'ouverture du salon, mardi 2 octobre, pour retrouver son ancien nom. Une façon pour l’entreprise d’insister sur son retour dans le segment des motos.

“Nous avons 120 ans et pendant beaucoup d’années et de décennies nous n’avons fait que de la moto. Nous avons l’histoire et la marque pour faire de la belle moto”, déclare à L’Usine Nouvelle Costantino Sambuy, directeur général de Peugeot Motocycles.

Détenu à 51% par l’Indien Mahindra et à 49% par PSA, Peugeot Motocycles réoriente ainsi sa stratégie autour de trois axes principaux: les scooters premium, la part du lion de l’entreprise ; les véhicules électriques ; et donc les motos de moyenne cylindrée (moins de 400cc) qui représentent pour tout le secteur 30% du marché européen des deux-roues.

Deux versions du concept P2X

Mercredi 3 octobre, Peugeot Motocycles a ainsi révélé deux versions du concept P2X, un engin dédié à l’Europe et à l’Asie. La date de commercialisation et le prix ne sont pas encore connus. Mais les caractéristiques et le design du véhicule actent le retour de Peugeot à ses premières amours.

Jouant sur le registre du “savoir-faire français”, Peugeot Motocycles présente une moto au design néo-rétro déclinée en deux versions: un roadster de 125cc et un Cafe Racer de 300cc. Un nom qui fait référence à la P515 de l'entre-deux guerres et à la P176, victorieuse du Bol d'Or de 1952.

(La concept P2X roadster de 125cc.)

La P2X est dotée d’un réservoir de 12 litres, d’un projecteur avant Full LED inspiré du concept-car Instinct de Peugeot Automobiles. Les deux versions sont équipées d’un ABS qui agit sur les roues avant et arrière avec un dispositif d’anti-patinage.

(Le concept P2X Cafe Racer de 300cc.)

L’entreprise souligne aussi la technologie embarquée par le véhicule avec le système de connectivité i-Connect et un écran TFT couleur 5 pouces. Des fonctionnalités qui rappellent l’ancrage de la marque dans la ville. “La moto c’est aussi une réponse à la mobilité urbaine, il n’y a pas que le scooter”, estime Costantino Sambuy.

Malgré l'éloge du savoir-faire français, la P2X devrait être construite en Asie et non sur le site de Mandeure (Doubs), où sont fabriqués les scooters premium de Peugeot Motocycles. Dans le cadre d'un plan de relance, le site de Mandeure devrait perdre quelque 100 emplois.

Révélation du Peugeot Pulsion dans la gamme scooter premium

Dans sa gamme traditionnelle du scooter premium, Peugeot Motocycles a aussi dévoilé au salon de la moto le scooter Peugeot Pulsion, décliné aussi en deux versions de 125cc : le Pulsion Allure (en photo ci-dessous) et le Pulsion RS davantage typé sport avec un pare-brise plus court. Le Pulsion devrait être disponible au printemps 2019.

Pour son deuxième axe commercial, Peugeot Motocycles a annoncé la sortie du best-seller Ludix en version électrique. Bridé à 45 km/h, le scooter équivalent 50cc sera accessible dès 14 ans et sans permis. Avec une batterie lithium-ion fournie par Bosch, le E-Ludic aura une autonomie de 50 kilomètres avec une batterie amovible rechargeable en trois heures. Il sera disponible au troisième trimestre 2019.

"Avec le scooter électrique, nous sommes arrivés vraiment trop tôt"

Avec ces nouveaux véhicules, Peugeot Motocycles destine son offre à une clientèle jeune, urbaine et débutante dans le deux-roues. “Le plus crédible pour la marque Peugeot c’est le segment ‘commute’. C’est là que commencent les clients vierges de la moto”, explique le directeur général.

À terme, l’entreprise espère que les scooters électriques pèseront autant dans son commerce que son offre traditionnelle. “Aujourd’hui nous sommes en moyenne à 20% du marché sur le 50cc en Europe. Nous cherchons au minimum à avoir le même pourcentage avec les E-Ludix”, révèle Costantino Sambuy.

Le directeur général ne souhaite toutefois pas précipiter les choses dans la moto électrique, plus confidentielle : “Le marché de la moto électrique est un peu en arrière par rapport au scooter. Ça a peut-être été novateur mais avec le scooter électrique nous sommes arrivés vraiment trop tôt : c’était il y a 22 ans avec le Scoot’Elec. On a présenté un autre concept électrique il y a 10 ans avec le e-Vivacity. Nous ne voulions pas refaire la même erreur avec la moto électrique.”

Des projets dans les tiroirs pour les services de mobilité urbaine

L’entreprise insiste beaucoup sur son positionnement dans la mobilité urbaine. Tandis que les acteurs automobiles ont multiplié les annonces dans l’auto-partage au Mondial de l’Auto, L'Usine Nouvelle a interrogé le constructeur moto sur d’éventuels projets similaires. “Nous avons déjà commencé à travailler avec des fournisseurs de ces services, comme Poppy en Belgique. En France nous avons des partenaires avec lesquels nous sommes en train de signer des contrats”, évoque le patron de Peugeot Motocycles.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/10/2018 - 16h48 -

On a besoin de revoir des moto Peugeot , surtout pas chère , évolutive , pratique , transformable suivant les besoins , éléments de couleurs interchangeable et accessible ...etc un truc nouveau quoi !!! Mais surtout accessible !!!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle