Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Mondial Auto 2012 : les annonces de la seconde journée

, , ,

Publié le

[ACTUALISE] - En fin de première journée du Mondial de l’automobile le 27 septembre, certains patrons de groupes automobiles ont continué de faire des déclarations.

Mondial Auto 2012 : les annonces de la seconde journée © D.R. - Peugeot

Autolib rentable en 2014 ?

Le service de voitures électriques en libre-service Autolib' lancé en décembre dernier devrait atteindre son équilibre économique en 2014 selon son patron Vincent Bolloré. Cette date permettrait au service d’avoir quatre ans d’avance sur le programme initial.
"Mais pour cela, il faut que le rythme actuel d'abonnements demeure jusqu'en mars ou avril 2014, a-t-il assuré. Chaque personne fait une douzaine de kilomètres en moyenne, roule un peu moins d'une heure et dépense environ dix euros".

Quelque 4 000 bornes de charge ont été installées dans Paris et en banlieue à ce jour sur les 6 000 prévues à terme. Le groupe Bolloré a investi 1,7 milliard d'euros sur l'ensemble du projet.

Nissan et sa place en Europe

Le groupe japonais Nissan, partenaire de Renault, entend augmenter ses parts de marché de 25% en Europe d’ici à 2014, d’après les déclarations de Guillaume Cartier, vice-président chargé des opérations commerciales pour l'Europe. "On veut aller à 5% de parts de marchés à l'horizon 2014 pour l'Europe, qui correspond à 25% d'augmentation par rapport à aujourd'hui, a-t-il expliqué. Nous en sommes en septembre à 3,9% de parts de marchés (...). C'est en ligne avec nos prévisions".

Reste qu’il a souligné que le marché européen était plus atteint que prévu. "Il y a des Etats plus ou moins endettés. Le sud et l'ouest de l'Europe chutent fortement, l'Espagne est sur un plateau. L'Italie continue à baisser", a-t-il détaillé. Mais le groupe possède encore deux zones de croissance, notamment la Russie où le constructeur détient 5,5% des parts de marché.

Renault et la Chine

Son partenaire Renault a pour sa part annoncé qu’il espérait obtenir les autorisations nécessaires de la part du gouvernement chinois pour lancer dès début 2013 des travaux en Chine. La demande a été "faite début septembre aux autorités chinoises de nous accorder les licences de fabrication, a expliqué jeudi son numéro 2 Carlos Tavares. On espère que d'ici la fin de l'année, on aura les signaux positifs qui nous permettront, début de l'année prochaine, de construire l'usine".

Le groupe français veut se développer en Chine avec le groupe Dongfeng, qui collabore déjà avec son allié japonais Nissan en Chine. Renault ne compte pas se baser sur une usine existante mais bien en construire une nouvelle, a-t-il précisé.

Renault et Daimler de plus en plus proches

L'Alliance et le constructeur allemand ont annoncé un élargissement de leur coopération concernant notamment les chaînes de transmissions et sur le développement d'un moteur. Les deux groupes échangent beaucoup dans le domaine de l'électrique.

Hyundai répond à Montebourg

Face aux accusations de dumping commercial lancées par le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, le directeur général de Hyundai France ne s'explique pas "cet acharnement".

"J'essaie de trouver une explication logique mais je ne m'explique pas un tel acharnement, a déclaré à l'AFP Patrick Gourvennec, directeur général de Hyundai France lors d'un entretien au Mondial de l'automobile à Paris. Les asiatiques n'ont aucune agressivité et beaucoup de respect envers les institutions".

"Sans doute faut-il que nous communiquions davantage, que nous expliquions davantage le fait que les ouvriers des usines coréennes ne travaillent pas 12 ou 13 heures par jour mais 7 ou 8 et que nos produits vendus en Europe sont fabriqués dans le respect social en Corée du Sud", a-t-il estimé.

Les prévisions de l'OICA...

L'Organisation internationale des constructeurs de voitures table sur une croissance d'environ 3% de la production mondiale de voitures en 2013, un taux stable par rapport à 2012, selon son président Patrick Blain lors du salon de l'automobile de Paris le 28 septembre. "Au premier semestre, nous avons eu une croissance de la production mondiale de près de 9%, qui a fortement décéléré au deuxième semestre. Elle devrait tourner autour de 3% en 2012 et elle devrait évoluer dans des zones peu différentes en 2013, a affirmé l'AFP Patrick Blain. Il y a trop d'usines en Europe car la densité de voitures par habitant est déjà surchargée. Il faut investir en Europe dans l'innovation alors qu'il faut investir dans la production dans les émergents, c'est-à-dire là où l'on a besoin de voitures".

Et celles de la Fiev

Les équipementiers automobiles ont enregistré un recul de 11,1% au premier semestre , selon les chiffres révélés par la Fiev au Mondial de l'automobile. La fédération table sur une baisse de 11% pour l'ensemble de l'année. Pour 2012, elle parie aussi sur un recul de 4% de ses effectifs. Après avoir terminé l'année 2011 sur une croissance de 4,3%, à 18,7 milliards d'euros, les ventes des usines françaises d'équipement automobile ont totalisé 8,76 milliards d'euros à fin juin, ce qui représente un recul de 11,1%" par rapport aux six premiers mois de 2011, a indiqué la Fiev

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle