Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Mondelez investit dans des "plates-formes" de biscuits

, ,

Publié le

Le groupe américain, connu pour ses marques Lu et Milka, travaille à la simplification de ses gammes de biscuits. Objectif : gagner en compétitivité, en harmonisant les formats de ses biscuits fabriqués dans ses usines en Europe.

Mondelez investit dans des plates-formes de biscuits © Biscuiterie de Saint-Brieuc

"En France, les industriels sont handicapés par un coût du travail élevé. Cela suppose des efforts d’adaptation et de flexibilité", a affirmé le 13 décembre Pascal Bourdin, le nouveau président de Mondelez France et Benelux nommé en juin. Le groupe connu dans l’Hexagone par des marques comme Lu, Carte Noire, Milka, Carambar, Belin ou Cafés Grand-mère, est aussi à la tête de 16 usines. "Nous concentrons nos sites sur des activités porteuses et resserrons les effectifs notamment sur les activités biscuits", a-t-il ajouté, sans donner de précision. Pour autant, aucun licenciement ni fermeture d’usine ne sont à prévoir selon lui. 

L’effort de compétitivité du groupe passe également par l’harmonisation du portefeuille de produits et la création de "plates-formes européennes dans les biscuits", un peu comme dans le secteur automobile. "Nous avons harmonisé le diamètre et la recette du biscuit Prince, qui n’était pas la même selon les pays. Nos usines en Espagne et en Belgique peuvent désormais produire indifférement pour tous les marchés en Europe", s’est félicité Pascal Bourdin. Le groupe affirme avoir investi 140 millions d’euros dans ses usines en France et en Recherche et Développement depuis cinq ans et 58 millions sur 2012 et 2013.

Le groupe a vu son activité progresser sur le premier semestre 2013, enregistrant 3,1 % de croissance, un chiffre masquant cependant des disparités : des ventes en hausse de 12% sur les fromages, 5,1% pour le chocolat, 6,4% pour les petits gâteaux et 2,2% pour le café. En revanche les chewing-gums (-12,9%) sont en net recul ainsi que la confiserie (-0,6%).

Avec 14 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2012, l'Europe a représenté 39% des résultats de Mondelez International. La France est le premier marché de Mondelez Europe avec le Royaume-Uni, soit 25 % des 14 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle