Molex : les congés de reclassement seront versés

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Molex : les congés de reclassement seront versés

Social

Le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, a réuni le 21 octobre, le comité de suivi Molex, suite à l’annonce du groupe américain de liquider sa filiale française et de cesser de financer le plan social.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministre, qui s’est dit « stupéfait » par la décision de mise en liquidation de la filiale française, soulignant, « c’est inadmissible tant vis-à-vis des salariés que de l’État, après les négociations très difficiles et tendues menées avec eux », a indiqué qu’il veillerait à ce que les congés de reclassement de septembre et octobre soient versés aux 19 salariés concernés, via l’AGS (Association de Garantie des Salaires), comme le prévoit d’ailleurs la loi.

Le ministre a également annoncé que l’Etat prendra à sa charge l’avance nécessaire à la continuité des activités de l’équipe en charge de l’accompagnement du reclassement des anciens salariés.

D’autre part, il s’engage à ce que l’Etat soutienne les démarches du liquidateur, dans le cadre d’un recours en responsabilité pour insuffisance d’actifs qui va être engagé contre le groupe américain.

Le ministre a assuré ne pas vouloir lâcher le dossier et n’exclue pas la possibilité de faire pression sur le groupe américain en demandant aux constructeurs PSA et Renault de « mettre un terme à toute coopération (avec Molex Etats-Unis) si la filiale en France n’assume pas ses responsabilités ».

De son côté, Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, a tenu à réagir, rappelant notamment que la situation serait différente si « le gouvernement n’avait pas autorisé le licenciement des salariés protégés ».

Rappelons que le groupe américain Molex a décidé d’engager il y a quelques jours la procédure vers une liquidation judiciaire de sa filiale française et de cesser de financer le plan social, en réaction immédiate à une action engagée devant le conseil des prud’hommes de Toulouse par 189 ancien salariés de ce site industriel, visant à obtenir une indemnisation supplémentaire.

Fermée en 2009, l’usine de connectique pour l’automobile Molex employait 283 salariés, à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne). Seule une quarantaine de salariés a pu retrouver un emploi dans le cadre du dossier de reprise d’une partie de l’activité par Villemur-Industries (VMI).


De notre correspondante en Midi-Pyrénées, Marina Angel

A voir également :
Les assises de l’industrie 2010
Christian Estrosi : « Mon bilan, une révolution industrielle, qui a bouleversé les modèles »


L’édition 2010-2011 de « L’ATLAS DES USINES » va être bientôt disponible. Ce hors-série annuel de « L’Usine Nouvelle » propose le classement de 3 801 sites de production de plus de 75 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS