Moins inquiets, les ménages restent attentistes

La prime à la casse aura soutenu la consommation de produits manufacturés en 2009. L’amélioration de la fin d’année soutien le moral des ménages qui restent circonspects sur 2010 : année de la reprise ? Ou de la poursuite de la hausse du chômage ? Les deux semblent répondre des ménages bien déboussolés.

Partager

Encore un indicateur qui va dans le même sens : la situation s’améliore mais elle reste en deçà des niveaux atteints avant la crise. Ainsi en est-il du moral des ménages qui a progressé d’un point en janvier. Ce qui fait dire à l’Insee qu’il est « en nette augmentation par rapport au niveau historiquement bas atteint à la fin 2008, mais reste inférieur au niveau moyen de ces quinze dernières années ».

Toujours est-il que 2009 s’est terminé par la confirmation du redressement de la consommation de produits manufacturés des ménages. Celle-ci a progressé de 2,1 % en décembre par rapport au mois précédent. La consommation de produits manufacturés a augmenté de 3 % au dernier trimestre de 2009. Sur un an, la hausse atteint 1,0 %. Une fois encore, elle est alimentée par l’achat de voitures neuves soutenu par la prime à la casse qui vivait en décembre ses dernières heures. En décembre, les achats d’automobiles ont progressé de 9,1 %. En un trimestre, la consommation d’automobile a progressé de 12,6%. Sur un an, la hausse est de 10 %.

Moins spectaculaire, les achats de textile cuir ont repris, augmentant de 2 % par rapport au mois précédent (+2,6 % au dernier trimestre mais – 1,7 % en 2009). Les autres produits manufacturés ont connu une hausse modérée de +0,5 % en décembre (la hausse est de même ampleur sur le trimestre ; sur un an le recul est de 0,9 %).

La consommation enserrée dans des courants contradictoires

L’avenir de la consommation des ménages reste donc incertain. Les biens manufacturés ne représentent qu’environ un quart de la consommation totale des ménages. Il est donc difficile d’extrapoler à partir des résultats du quatrième trimestre, d’autant qu’ils sont gonflés par l’effet prime à la casse – et dans une moindre mesure les fêtes de Noël. On sait que la consommation des ménages dépend de leurs anticipations sur l’avenir. Or, les résultats détaillés de l’enquête « moral des ménages » indiquent que ces derniers sont entre deux eaux. Rien d’étonnant à cela : les informations reçues restent contradictoires. Il n’est pas facile de décider quelles forces l’emporteront dans les mois qui viennent.

Ainsi, le nombre de Français pensant que le niveau de vie augmente en France, croît. Les ménages sont aussi plus nombreux à anticiper une augmentation du chômage. Une contradiction que l’on retrouve dans les intentions pour les mois qui viennent. Le nombre de ménages pensant qu’il est opportun de faire des achats importantsd augmente, tout comme le nombre de personnes déclarant qu’il faut épargner. Commentant ce regain d’intérêt pour les gros achats, Alexandre Law, chef économiste de Xerfi remarque que « le mouvement n’est pas suffisamment franc pour que l’on y puisse y voir un heureux présage concernant la consommation au premier trimestre ». Il ajoute à cela l’effet que pourrait avoir le regain d’inflation sur le pouvoir d’achat des ménages, et donc sur leur consommation.

Christophe Bys

Lire plus sur le site de l’Insee
Sur la consommation de produits manufacturés
Sur le moral des ménages


%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS