Moins de défaillances d’entreprises en 2011

2011 a été une année en demi-teinte : les défaillances d’entreprises se sont stabilisées mais les créations ont chuté. Pour l’industrie, le risque reste au niveau du coût des défaillances d’entreprises qui grève les finances des fournisseurs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

 Moins de défaillances d’entreprises en 2011

Les entreprises résistent. C’est ce que nous prouvent les statistiques sur les défaillances d’entreprises établies par Coface. Les défaillances sont en recul de 2% par rapport à 2010 et restent au-dessus du niveau d’avant-crise. Néanmoins certains secteurs sont plus touchés que d’autres comme, le secteur des biens d'équipement (-15%). Côté création d’entreprise, il y a une chute drastique (-17%) principalement dû au recul massif de création d’entreprises commerciales.

Le vrai danger pour l’industrie tient du coût des défaillances. Pour l'année 2011, il atteint 3 876 milliards d’euros, en hausse de 2,7% en un an. Et les fournisseurs continuent d’être les premiers créanciers des entreprises défaillantes, avant même les banques. Résultat, la part de la dette fournisseurs représente 26,6% dans le bilan de ces entreprises.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Si le nombre de défaillances tend à se stabiliser, le coût pour les fournisseurs est en forte hausse (+21% pour le seul mois de décembre), en raison de la faillite de plusieurs entreprises de taille importante”, commente Jean-Yves Bajon, Directeur général de Coface Services. Et de conclure que "les entreprises, bien que mieux gérées et préparées qu'avant, continuent de subir les conséquences d’une crise qui s’éternise".

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS