Moins de colas, plus d’energy drinks, le marché de la canette stagne

Si le marché de la canette reste stable en 2017, l’emballage métallique continue d’être porteur grâce à l’innovation. Le modèle slim continue de gagner le cœur des Français selon l'enquête du GIE la boîte boisson, l’association regroupant les principaux fabricants d’emballages et de métaux.

Partager

Moins de colas, plus d’energy drinks, le marché de la canette stagne
Selon l’enquête réalisée par le GIE la boîte boisson avec l’institut CSA, la canette arrive en tête des emballages boissons petits formats (- 50 cl). Elle est ainsi consommée par 71 % des français, bien devant les petites bouteilles en verre (49 %) et en plastique (34 %).

5 milliards de canettes sont remplis chaque année, dont 3,4 milliards pour les softs drink et 1,7 milliard pour les bières. Un chiffre plutôt stable qui connaît une très légère variation depuis 1 an. Le GIE La boîte boisson, l’association regroupant les principaux fabricants d’emballages et de métaux, précise en effet que les achats en magasins ont augmenté de 0,8% tandis que le volume enregistre une légère baisse de 1%. "La consommation se maintient à un haut niveau", souligne malgré tout Sylvain Jungfer, le délégué général de la structure qui rappelle que "les Français en consomment 76 par an, soit 4,5 fois plus qu’il y a 20 ans."

Si l’emballage est apprécié pour ses qualités pratique et de transport, il séduit également par sa capacité à innover. Taille, volume, décoration, la canette n’en finit pas de se réinventer. Le format slim en représente le parfait exemple. 1 milliard d’unités ont été distribuées en 2016, soit 20% des canettes remplies. Elles n’étaient que 8 % deux ans auparavant. "Le consommateur privilégie davantage cette forme qu’il juge plus moderne et esthétique", explique le délégué général qui ajoute : "38 % des Français l’achètent aujourd’hui, contre 31 % en 2015". La recyclabilité à l’infini joue aussi en faveur du choix de la boîte métal pour 8 Français sur 10. Dans une société sensibilisée aux enjeux de l’économie circulaire, la réutilisation des déchets est un argument qui compte, surtout quand l’emballage recyclé permet de réduire de plus de 50 % les émissions carbone.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La bière de spécialité, un marché marginal avec du potentiel

La canette illustre aussi une tendance engagée il y a quatre ans : le recul des colas qui représentent désormais moins de 50% du marché des soft drinks en volume. Une baisse qui profite, entre autres, aux nouvelles boisons de type energy drinks et thé glacés qui réalisent, ensemble, une croissance de 23% en volume ces deux dernières années. Le marché de la bière connait lui aussi quelques évolutions. Si une canette sur quatre continue d’être achetée en magasins (27,2% en volume), sa part de marché accuse un recul de 1,9%, sur un an, aussi bien en volume qu’en valeur.

Parmi les raisons avancées par les représentants de l’industrie de la canette, la saturation des lignes de conditionnement qui n’arrivent pas à satisfaire la demande, d’une part, et le goût de plus en plus marqué du consommateur pour les bières de spécialité, d’autre part. La tendance autour de la consommation des "craft beers", ces productions de "petits" brasseurs indépendants et autres bières régionales, continuent en effet de s’affirmer. 37 % des consommateurs français déclarent avoir consommé une bière régionale durant les six derniers mois selon l’observatoire de la canette réalisé par l’institut CSA. Une montée en puissance qui passe, pour l’instant, par le choix d’un conditionnement en verre, plus simple à adopter, mais qui pourrait bien se métalliser dans un avenir proche. "Les fabricants de canettes vides doivent apporter des solutions pour répondre aux attentes des brasseurs qui produisent des faible volumes notamment avec la mise en place de lignes mobiles", relève Sylvain Jungfer. Le potentiel est là selon ce dernier qui note que 30 % des "crafts beers" sont déjà vendues en boîte boisson aux Etats-Unis.

Laurent Rousselle journaliste plasturgie, emballage et nouveaux produits
Laurent Rousselle

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS