Mitsubishi Electric se retire du marché du téléphone portable

Partager

Mitsubishi Electric annonce aujourd'hui qu'il abandonne définitivement la fabrication de téléphones portables. Cette décision devrait se traduire par une charge exceptionnelle d'environ 17 milliards de yens (164 millions de dollars) avant impôt sur l'exercice qui s'achève au 31 mars.
Selon l'industriel japonais, qui génère la majorité de ses bénéfices dans les automatismes industriels et les composants, le chiffre d'affaires de sa branche portables (déficitaire) avoisinera les 100 milliards de yens, soit 2,5 % de son CA global. Avec 2,1 millions de téléphones livrés,
Mitsubishi Electric pèse moins de 0,2 % du marché mondial, selon le cabinet d'études spécialisé IDC. Pour ce dernier, cet abandon constitue une étape logique, car l'entreprise « a été incapable de lancer un modèle rencontrant le succès depuis longtemps ».
Mitsubishi Electric avait cessé la commercialisation de ses mobiles en Europe dès juin 2005 et ne produisait plus que pour le premier opérateur nippon, NTT DoCoMo. Ce retrait intervient dans un contexte de stagnation du marché japonais des portables, qui incite les opérateurs à réduire les « subventions » aux distributeurs sur le prix des combinés pour privilégier la baisse des prix des communications, ce qui ralentit le marché du remplacement.

Matthieu Maury avec Reuters

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS