Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Mistral russes : Les coûts directs et indirects de l’annulation de contrat évalués

Aurélie M'Bida , , , ,

Publié le

L’annulation de la vente des porte-hélicoptères Mistral à la Russie, grèverait davantage les comptes de l’Etat qu’annoncé. Le Canard Enchaîné révèle, dans son édition du mercredi 12 août, que le règlement du "litige" comprendrait non seulement un remboursement des sommes engagées par la Russie plus cher qu’évalué, mais encore que le coût global induit par cette transaction avoisinerait les 2 milliards d’euros.

Le 5 août dernier, l'Élysée annonçait par communiqué que "la France et la Russie sont parvenues à un accord pour mettre un terme au contrat signé en 2011 qui prévoyait la livraison de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral". En substance, l’accord englobait un remboursement "exclusif" et "intégral" des "sommes avancées (par les Russes) au titre du contrat" ainsi que la restitution des "équipements russes qui ont été installés sur les bâtiments". Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, lançait la chiffre de 1,2 milliard d’euros en précisant : "le prix de l’accord, qui est le meilleur possible, sera inférieur puisque la Russie sera remboursée des engagements financiers qu’elle a pu mobiliser". Mais selon les calculs du Canard Enchaîné, l’addition devrait s’élever à plus du double si l’on prend en compte des données directes et indirectes.

Un remboursement intégral plus élevé

Que devait-on entendre par "sommes avancées" par la Russie ? Les 896 millions d’euros d’avance stricto sensu, payés à la France au titre du contrat de fourniture des deux navires militaires ? L’hebdomadaire détaille une toute autre facture. Selon le journal, il faudrait également compter "les frais engagés pour aménager le port de Vladivostok afin d’accueillir les nouveaux navires", le coût de "l’adaptation en version maritime des 32 hélicoptères K52 emmenés par les navires", ainsi que "la formation de 400 marins pendant un an et demi". Pour ces trois items, Le Canard Enchaîné comptabilise 300 millions d’euros, alors que la France aurait versé moins de 100 millions. En définitive, tous ces éléments mis bout à bout n’atteignent pas plus qu’un milliard d’euros – ce qui reste en cohérence avec le montant officiellement annoncé.

Le coût indirect de l’annulation du contrat

Quelques données seraient à ajouter à la facture, pour arriver à ce que va vraiment coûter l’annulation du contrat Mistral à la France : la marge que doit verser l’Etat à la DCNS, la remise en l’état des navires et les frais de gardiennage pour les Mistral à quai dans le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), détaille l’hebdomadaire satirique.

Ainsi,il conviendrait d’ajouter à la facture globale les "350 millions de marge" au groupe qui a construit les porte-hélicoptères, montant avancé par Le Canard Enchaîne en précisant que la négociation de la marge est une donnée confidentielle. La restitution des équipements russes, prévue par l’Etat dans son communiqué, et englobée dans les "moins de 1,2 milliard", devrait représenter "quelques dizaines de millions" d’euros de plus, tandis que rééquiper les navires avec un nouveau matériel aux normes OTAN coûterait 200 millions supplémentaires. Enfin le journal évalue à 5 millions d’euros par mois les frais d’entretien et de gardiennage des deux Mistral à Saint-Nazaire.

Le mauvais calcul des taux de change et du transfert de technologie

Le Canard Enchaîné est donc arrivé dans cette affaire à une addition supérieure à 2 millions d’euros. Ceci n’étant pour autant pas un point final. Le journal soulève deux points objet d’interrogation quant à la transaction franco-russe. En effet, l’annulation du contrat aurait été profitable pour la Russie qui, d’une part, bénéficie de tout le savoir-faire technique sur le Mistral et du remboursement de ses dépenses. Toujours selon le journal, la France aurait en effet effectué un transfert de technologie, par la transmission des 150 000 pages de spécifications techniques à la Russie…avant même toute livraison définitive. Les Russes seront donc bien aidés s'ils veulent construire un Mistral made by Moscou. D’autre part, d’un point de vue strictement comptable, en raison des effets de change et de la faiblesse actuelle de la monnaie russe, la France aurait remboursé plus en euros que ce que la Russie aurait dépensé en rouble.

Aurélie M'Bida 

Réagir à cet article

7 commentaires

Nom profil

17/08/2015 - 11h39 -

encore la faute a sarkozy il a bon dos notre regretté président,quelle affaire la vente d'un bateau de guerre a la Russie ! est cela qui aurait change la politique russe en Ukraine, grâce a Hollande les Russes se tapent sur le ventre et nous payons
Répondre au commentaire
Nom profil

15/08/2015 - 12h58 -

C'est Sarkozy une fois de plus, mais il est très doué pour empiler bourdes grossières sur bourdes grossières, qui a vendu les Mistral et qui est à l'origine de ce problème militaro-politique. Sarkozy a remis la France dans l'Otan pour faire plaisir aux Usa et c'est Hollande qui doit une fois de plus trouver la solution en raison de fortes pressions de l'Otan.
Répondre au commentaire
Nom profil

15/08/2015 - 12h34 -

C'est Sarkozy une fois de plus, mais il est très doué pour empiler bourdes grossières sur bourdes grossières, qui a vendu les Mistral et qui est à l'origine de ce problème militaro-politique. Sarkozy a remis la France dans l'Otan pour faire plaisir aux Usa et c'est Hollande qui doit une fois de plus trouver la solution en raison de fortes pressions de l'Otan.
Répondre au commentaire
Nom profil

14/08/2015 - 10h10 -

C'est en un sens cohérent , nous ne somme plus non-aligné en terme de politique extérieur. Allez donc lire l'art42 du TUE adopté en 1992 à maastrich. La France étant dans l'UE et dans l'OTAN ne peux plus vendre de matériel à n'importe qui comme nous le faisions en 80.

Ceci dis les ventes d'armes Française vont bien tant mieux, la conjoncture est bonne, nos produits au top. Il est certain que les chose encore mieux en étant "neutre".

Le vrai drame est là.
Répondre au commentaire
Nom profil

13/08/2015 - 12h20 -

De manière générale, la façon de présenter les chiffres autour de l'affaire du Mistral relève de l'amateurisme. Vous comparez des choux et des carottes en avançant le chiffre de 2mrds. Pour avoir un chiffre qui veut dire quelque chose il faut que vous présentiez le scénario (1) de vente des Mistral à la russie comparativement à un scénario (2) de vente des mêmes navires finalement vendus à 1 ou 2 autres pays. En plus des coûts d'adaptation, Le scénario (2) doit intégrer la vente probable de systèmes d'armement, de radars et de transmission et peut être d'hélicoptères qui n'étaient pas inclus dans le périmètre du contrat avec les Russes. D'autre part, à tous les autres commentateurs prenant position contre une décision géopolitique de l'état français, souvenez-vous du timing de l'achat des rafales. Nous ne le saurons peut être jamais vu l'opacité de ces contrats d'armement, mais questionnez-vous sur les tractations qu'il y du avoir avec nos alliés de l'OTAN pour compenser cette décision difficile pour l'état français. Croyez-vous vraiment que nous n'avons rien obtenu en échange? Croyez vous vraiment que nous serions en position de le claironner sur tous les toits?
Répondre au commentaire
Nom profil

13/08/2015 - 08h03 -

Je pense que même si 2 milliard c'est une grosse somme, il reste quand même le fait que la France se permet de ne pas honorer un contrat signé en bonne et due forme.
Un pays peut-il encore faire confiance à la France qui se permet de dénoncé un contrat à tout moment.
Enfin pour les 2 milliard comme l'a dit notre président pas d'inquiétude c'est l'état qui paye...
En tant que dirigeant de société j'aurai largement préféré voir arriver une baisse des charges, mais probablement l'emploi n'est définitivement pas une priorité pour notre gouvernement.
Répondre au commentaire
Nom profil

12/08/2015 - 18h34 -

On n est pas a un milliard prêt.Tres bonne opération pour Moscou!echec et mat pour la France !!!Merci hollande!!!!il est vraiment nul ce type!!!!
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle