Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Mise en production du caoutchouc autoréparant

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La démonstration avait séduit : un morceau de caoutchouc coupé se réparait par simple pression des deux bouts. Elle était le fruit des recherches menées dans un laboratoire de l'ESPCI (Paris), avec Arkema. Aujourd'hui, le chimiste confirme son intention d'industrialiser cet élastomère révolutionnaire, et annonce disposer d'une unité de production de 100 tonnes par an. Installé sur son site de Fleuchy (Pas-de-Calais), ce pilote préindustriel permet déjà à Arkema de lancer sa nouvelle gamme de produit, baptisée Reverlink. Des matériaux dits supramoléculaires, qui comportent des liaisons intermoléculaires réversibles, capables de se reformer après endommagement (fissure ou cassure). Le chimiste a identifié les applications cibles pour ces matériaux : joints, protections antichoc, gants professionnels, revêtements anticorrosion, bandes transporteuses... mais aussi des additifs entrant dans des formulations (adhésifs, peintures, bitumes...).

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle