Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

MiniaturisationDES NANOCRISTAUX POUR LES MÉMOIRES FLASHMotorola a mis au point des nanocristaux de silicium remplaçant avantageusement le dioxyde de silicium.

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Miniaturisation

DES NANOCRISTAUX POUR LES MÉMOIRES FLASH

Motorola a mis au point des nanocristaux de silicium remplaçant avantageusement le dioxyde de silicium.



Devenues indispensables dans les téléphones portables, les automobiles, les équipements industriels..., les mémoires flash atteignent aujourd'hui leur limite en terme de miniaturisation. Pour aller plus loin, Motorola a mis au point un nouveau matériau. Les électrons sont ici piégés par des structures à base de nanocristaux de silicium d'un diamètre de seulement 50 angströms. La couche d'isolant qui entoure ces microtransistors est beaucoup plus fine que celle de dioxyde de silicium qu'on trouve sur les mémoires flash actuelles. Les cristaux sont en fait agencés pour éviter que les électrons ne s'échappent vers d'autres cristaux adjacents. La principale difficulté selon l'industriel américain est d'obtenir une couche de nanocristaux de silicium uniforme en taille et en densité. Mais une fois les bonnes conditions de température et de temps de déposition identifiées, le nouveau matériau est beaucoup plus fiable.

Lancement prévu en 2005

Ce point est très important car l'objectif est de fabriquer le plus grand nombre de mémoires flash sur une seule galette de silicium (wafer). Avec la technologie actuelle, le moindre défaut dans la couche d'isolant se traduit par le non fonctionnement de la mémoire flash. Avec le nouveau procédé, ce n'est pas le cas. Le rendement en production serait donc considérablement amélioré. Selon Motorola qui a mis au point une mémoire flash prototype de 4Mbits, en moyenne 30 des 33 mémoires flash fabriquées sur une même galette de silicium sont opérationnelles. L'industriel américain pense pouvoir passer au stade de la production et de la commercialisation en 2005. Si la technologie tient ses promesses, le prix des appareils équipés de mémoires flash devrait alors considérablement chuter tandis que les capacités des mémoires seraient augmentées. A titre d'exemple, une mémoire flash de 1 Go coûte aujourd'hui le même prix que l'appareil photo numérique moyen de gamme capable de l'exploiter. David Maume



LES AVANTAGES

Doublement de la densité de stockage.

Réduction de la tension (passage au 6 volts).

Meilleur rendement en production.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle