Minerais: Metso fusionne sa principale division avec Outotec

par Tarmo Virki

Partager
Minerais: Metso fusionne sa principale division avec Outotec

HELSINKI (Reuters) - Metso, spécialiste finlandais des équipements industriels pour les mines et la construction, a annoncé jeudi la fusion de sa branche de technologies pour les minerais Metso Minerals avec son concurrent et compatriote Outotec.

A la Bourse d'Helsinki, l'action Outotec bondit de 18,25% et le titre Metso prend 4,28% vers 09h45 GMT alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes fait du surplace (-0,02%).

Le nouvel ensemble, baptisé Metso Outotec, sera l'un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies pour les sociétés de traitement de minerais, avec des ventes combinées qui auraient été de 3,9 milliards d'euros en 2018, a déclaré Metso.

L'opération devrait permettre de réaliser des économies d'au moins 100 millions d'euros et des synergies d'au moins 150 millions d'euros par an.

"Il s'agit d'un rapprochement sectoriel qui unit deux entreprises parfaitement complémentaires. Il s'appuie sur les compétences technologiques de pointe d'Outotec et sur les excellentes capacités de service de Metso", souligne Matti Alahuhta, le président d'Outotec.

Sandvik, FLSmith et Terex figurent parmi les concurrents des deux groupes.

A l'issue de l'opération, les actionnaires de Metso détiendront environ 78% des actions et des droits de votes dans Metso Outotec, tandis que le solde du capital du nouvel ensemble sera aux mains des actionnaires actuels d'Outotec.

"Le rapprochement va s'effectuer par le biais d'une scission partielle de Metso, dans laquelle tous les actifs et passifs de Metso dans Metso Minerals seront transférés à Outotec en échange d'actions nouvellement émises d'Outotec devant être proposées aux actionnaires de Metso", déclare Metso dans un communiqué.

Les actionnaires de Metso conserveront en outre leurs actions actuelles dans Metso, qui sera renommé Neles, dont le un chiffre d'affaires aurait été de 593 millions d'euros en 2018.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS