Milipol, le salon de la sécurité des Etats, prend une dimension particulière

Le Salon sur la sécurité intérieure des Etats ouvre ses portes le 17 novembre à Paris Nord Villepinte. Le ministre de l'Intérieur a annulé sa participation.

Partager


Crédits : Milipol

Ce sera sans doute une édition particulière. Le Salon Milipol, dédié à la sécurité intérieure des Etats, ouvre ses portes demain, et ce jusqu’à ce vendredi au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, pour sa 19e édition. "Au regard des événements tragiques qui se sont déroulés à Paris ce vendredi, Comexposium met en œuvre des moyens de sécurité renforcés (fouille, contrôle d'accès et surveillance humaine) sur le salon avec éventuellement le concours des forces de Police afin d'assurer un contrôle maximum" a déjà indiqué l’organisateur de manifestations dans un communiqué diffusé sur le site internet du salon. "Ce serait un désaveu qu’un salon de sécurité intérieure qui expose des solutions d’industriels de pointe ne puisse pas avoir lieu. C’est dur, mais nous voulons avancer et ne pas faire leur jeu !", indique, émue, Muriel Kasantaris, directeur du Salon.

Des FORCES DE POLICE RÉQUISITIONNÉES

Le salon, réservé aux professionnels dispose déjà d’ordinaire de mesures particulières : il n’est accessible que sur invitation ou badge électronique ; une carte d’identité est demandé à tous les visiteurs et surtout, il est interdit aux mineurs de moins de 16 ans."Les voitures seront fouillées aux abords du parc, des maîtres-chiens patrouilleront sur les parkings, explique Muriel Kasantaris. A la sortie du RER, il sera demandé aux personnes d’ouvrir leurs blousons. Dans le salon, les gros bagages devront obligatoirement être laissés à la consigne, qui sera gratuite, et les autres bagages seront systématiquement fouillés. Des physionomistes seront également à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment".

Difficile d’estimer l’impact des évènements sur la fréquentation de Milipol. Il y a deux ans, le salon avait réuni 915 exposants et 25 800 visiteurs et 161 délégations officielles venues de 97 pays avaient visité le salon. Une hotline a été mise en place pour tenter de rassurer visiteurs et exposants.

CAZENEUVE ANNULE SA PARTICIPATION

"Sur les 22 000 m2 réservés aux exposants, seuls 300 m2 sont annulés. Sur les 160 délégations attendues, trois ou quatre seulement ont pour l’instant annulé leur participation. Du côté des visiteurs, beaucoup de forces de l’ordre, qui traditionnellement visitent le salon, sont réquisitionnées et ne viendront probablement pas", indique Muriel Kasantaris. Comexposium organise Milipol mais aussi le Salon Cartes Secure Connexions, qui se tient au même moment, et durant lequel un cycle de conférence doit traiter de la sécurité dans la ville.

Milipol devait être inauguré demain par Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, en compagnie de son homologue du Qatar. Il sera remplacé par Thierry Deleville, le délégué ministériel aux industries de sécurité. "Nous ne savons pas non plus si les directeurs de la Police nationale, de la Gendarmerie et de la Sécurité civile pourront faire le déplacement", indique le directeur du Salon.

Patrick Déniel

0 Commentaire

Milipol, le salon de la sécurité des Etats, prend une dimension particulière

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS