Quotidien des Usines

Midi-Pyrénées

, , , ,

Publié le


70 projets
annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 4.4 % du total France.
1 627,12 millions d'euros engagés, soit 3.9 % du total France.
2 730 emplois envisagés à terme, soit 4.2 % du total France.


> Mini-portrait

> 10 investissements marquants

> 11 points noirs

> Les autres investissements


Tous au rythme du chantier de l'A380


· L'usine d'assemblage Star du gros porteur A380 sort de terre.

· L'explosion sur le site d'AZF (groupe TotalFinaElf) est un coup dur pour la chimie toulousaine.


La baisse de cadence chez Airbus France, les suppressions d'emplois dans le spatial chez Alcatel Space et Astrium, et l'arrêt des activités du pôle chimique toulousain décidé dans la foulée de l'explosion du 21 septembre 2001 sur le site d'AZF (Grande Paroisse), inquiètent les responsables économiques de Midi-Pyrénées.

Sans toutefois remettre en question les grands projets de la région. Une situation paradoxale que souligne Claude Ducert, président de l'Agence régionale de développement économique : " Année de contrastes, difficile pour certaines industries historiques de Midi-Pyrénées, l'année 2001 a néanmoins été rythmée par de nombreuses décisions d'investissements ".

Certes, les industriels n'affichent plus le même optimisme qu'il y a un an, dans la foulée de l'officialisation du choix du site de Blagnac (Haute-Garonne) pour accueillir le site d'assemblage de l'A380, mais ils restent confiants pour l'avenir. Si les recrutements sont gelés chez Airbus France et chez la plupart des équipementiers et sous-traitants de la région, les cadences des usines Airbus, véritable baromètre économique local, ne descendent pas en-dessous du cap tant redouté des 300 avions par an, et le calendrier de lancement de l'A380 n'a pas été remis en cause et nécessite un niveau d'investissements soutenu.


Une opportunité pour le Gers

L'économie régionale vit au rythme du chantier de cette nouvelle usine d'assemblage pour l'A380. Le projet est colossal avec ses 200 000 mètres carrés couverts et l'aménagement d'une route à grand gabarit pour permettre l'acheminement des tronçons du futur gros porteur de Bordeaux jusqu'au site d'assemblage d'AéroConstellation, aux portes de Toulouse, offrant à certains départements de nouvelles opportunités de développement économique. C'est le cas du Gers, département le plus rural de France, qui s'engage depuis peu dans une nouvelle dynamique. Le choix de l'équipementier aéronautique toulousain Latécoère d'implanter une usine à Gimont en est la meilleure illustration.
Dans un tout autre domaine, l'agroalimentaire, premier employeur industriel de la région, concoure fortement à un rééquilibrage indispensable de certains bassins d'emplois tenus à l'écart du dynamisme de la métropole toulousaine et souvent fragilisés par les restructurations des industries traditionnelles de la métallurgie, du textile et de la confection. La filière agroalimentaire multiplie les premières places nationales dans la production de confitures, de jambons secs, de semences, de lait de brebis ou de bovins allaitants et tend à se structurer pour valoriser ses productions locales.

Une place à gagner dans les biotechnologies
Les aménageurs locaux doivent toutefois effacer la plaie laissée par la dramatique explosion d'AZF. En annonçant officiellement le 11 avril dernier, la fermeture définitive du site, installé sur environ 70 hectares, la direction de TotalFinaElf s'est engagée sur son démantèlement et sa dépollution, et sur un ensemble de mesures pour accompagner sa reconversion, dont la promotion, aux côtés des collectivités locales, d'une nouvelle " Cité des Biotechnologies ". Elle regrouperait des entreprises tournées vers les nouvelles techniques de la chimie et de la pharmacie. Des secteurs dans lesquels Midi-Pyrénées a déjà de nombreux atouts, tant par la présence d'un fort potentiel de recherche publique que par celle de grands groupes industriels, dont les laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre et Sanofi-Synthélabo.


Marina ANGEL




MINI-PORTRAIT

Christophe Dervyn, directeur général de Spria à Tarbes (65)

Il participe à la ré-industrialisation de Giat Industries

" Dans un contexte local marqué par les restructurations chez Giat Industries et les retournements de cycles dans l'aéronautique, Spria concoure à la diversification du bassin d'emplois avec de nouveaux débouchés pour les sous-traitants locaux ", avance Christophe Dervyn, cet ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs d'Etudes et Techniques de l'Armement de Brest, originaire du Nord de la France.
Entré en 1985 chez Giat Industries comme chef d'atelier, puis nommé responsable de production du site de Tarbes en 1996, cet homme de 42 ans a su saisir l'opportunité de se lancer dans une nouvelle aventure industrielle dans le cadre de la stratégie de diversification de Giat Industries.
Née en juillet 2000 d'un joint venture entre Giat Industries et la firme espagnole Dalphimetal, Spria, qui développe des générateurs de gaz dédiés aux systèmes airbag pour l'automobile, emploie actuellement 120 personnes.


10 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 
Airbus France (80 % EADS, 20 % BAE Systems, Europe)
Aéronautique
Coup d'envoi pour le site de l'A380

A peine plus d'un an après le lancement officiel du programme A380, Airbus France a donné, début 2002, le coup d'envoi du chantier de construction du site d'assemblage sur le parc d'activité AéroConstellation, à Blagnac (31). L'usine Star comprendra à terme 200 000 mètres carrés couverts, dont 100 000 pour le seul hall principal d'assemblage opérationnel en novembre 2003. Son coût est évalué à 350 millions d'euros (hors outillage).
Outre la construction de ce site, 114 millions sont inscrits au titre des investissements de 2002, le constructeur compte engager 560 millions d'euros sur l'ensemble de ses sites français, dont 390 millions sur les sites de l'agglomération toulousaine, pour poursuivre plusieurs chantiers engagés l'an dernier, parmi lesquels : sur Colomiers (31), un hall de peinture de 8 900 mètres carré livré fin 2002 (24 millions) et le réaménagement avec extension de 15 000 mètres carrés d'un hall d'aménagement commercial dédié au programme A340-600, opérationnel cet été (12 millions) ; sur Toulouse-Saint-Martin-du-Touch (31) : un pôle d'essais et de simulation pour l'A380 et l'A400M de 49 000 mètres carrés, livré fin 2002 pour la première tranche (18 millions), la seconde tranche sera opérationnelle fin 2004.

Fortech (Eramet, France)
Métallurgie-Sidérurgie
Une presse de 40 000 tonnes

Eramet a retenu, fin 2001, le site ariégeois de Pamiers (09) de sa filiale Fortech pour implanter, sur 2002-2004, une presse à matricer de 40 000 tonnes, dédiée à la production de pièces tournantes pour les moteurs d'avions et de pièces de structures aéronautiques au sein d'une unité de 10 000 mètres carrés couverts. L'investissement, évalué à 91,47 millions d'euros, prévoit la création de 250 emplois.

Latecoère (France)
Aéronautique
Un site d'assemblage dans le Gers

L'équipementier aéronautique toulousain Latécoère, premier fournisseur de structures d'avions d'Airbus France, vient d'engager, début 2002, le chantier de construction d'un site industriel de 9 300 mètres carrés couverts sur un terrain acquis en 2001 sur la commune gersoise de Gimont (32). Ce site sera entièrement dédié à l'assemblage de pièces de structure d'avions et notamment à la partie inférieure de la pointe avant de l'A380. 150 personnes travailleront sur ce site d'ici à fin 2003, dont l'investissement est évalué à 15,24 millions d'euros.

Mororola Semiconducteurs (Etats-Unis)
Electronique
Une ligne de produits Smartmos 5

Le centre Motorola Semiconducteurs de Toulouse (31), à la fois site de production de circuits intégrés de puissance principalement pour l'automobile et la téléphonie mobile et site de R&D, a bénéficié, entre le dernier trimestre 2001 et le premier trimestre de 2002, d'un investissement de 83,85 millions d'euros pour réadapter l'ensemble de ses 15 000 mètres carrés de salles blanches à la production d'une nouvelle génération de produits. Ces circuits intégrés de technologie Smartmos 5 sont venus prendre la relève de plusieurs lignes arrivées en fin de vie et ont permis de maintenir l'effectif global du site toulousain à 2 350 emplois.

Cognis (Goldman Sachs-Permira, Etats-Unis/Royaume-Uni)
Chimie
Un atelier de stérols

Numéro un de l'oléochimie en France, Cognis France a inauguré, début 2002, une unité de stérols dédiés à la production pharmaceutique, la cosmétique et les compléments alimentaires B>(environ 30 emplois), dont la capacité de production s'élève à 1 600 tonnes par an. L'investissement de 11 millions d'euros a été réalisé sur son site de Boussens (31), également spécialisé dans la production d'alcools gras naturels pour la chimie et la cosmétique et les biocarburants à partir du colza et du tournesol.

Sanofi-Synthélabo (France)
Pharmacie
Accroissement de la recherche et de la production

Dans le cadre de sa stratégie mondiale de développement, le groupe pharmaceutique a programmé l'extension de son site toulousain (31), dédié à la recherche pharmaceutique amont et au développement pré-clinique de nouvelles molécules. Ce projet de 29 millions d'euros prévoit la construction d'un bâtiment de 10 000 mètres carrés entre septembre 2002 et fin 2003. Ensuite, il agrandira et modernisera pour 18 millions d'euros d'ici à fin 2003 son unité de Colomiers (31), spécialisée dans les produits pharmaceutiques de formes liquides et pâteuses.

Danone (France)
Agroalimentaire
Une capacité accrue

Le géant de l'agroalimentaire a engagé un programme de 17,8 millions d'euros d'investissement sur 2001-2003 pour moderniser et accroître la capacité de production de son site gersois de Villecomtal-sur-Arros (32). Au programme : l'implantation sur le site d'une unité de production de 4 000 mètres carrés de pots " Crème de yaourt ", opérationnelle fin 2002 (environ 30 emplois), l'extension d'une ligne de production de yaourts (marque " Taillefine "), une station d'épuration pour les rejets de la laiterie, une chaufferie et de nouveaux locaux pour le personnel.

Bigard (France)
Agroalimentaire
Mise aux normes du site d'abattage

Numéro un de la viande bovine en Europe, le groupe Bigard, dont le siège est à Quimperlé (Finistère), lance d'ici à 2004, un programme de modernisation et de mise aux normes sanitaires de son abattoir de Castres (81), dont la capacité de production passera de 21 000 à 28 000 tonnes par an. Ce projet de 9,15 millions d'euros prévoit la restructuration complète des 10 000 mètres carrés de locaux et la construction de 7 000 mètres carrés supplémentaires. La construction d'une station de pré-assainissement des eaux usées est également au programme. Une cinquantaine d'emplois devrait être créée sur le site d'ici à fin 2004.

La Quercynoise (France)
Agroalimentaire
Transformer les palmipèdes gras

Le groupe coopératif lotois renforce sa branche palmipèdes gras avec le développement des activités de transformation de produits élaborés frais. 9,15 millions d'euros seront investis et une vingtaine d'emplois créée entre fin 2002 et fin 2004 sur le site de Gramat (46), pour aménager, à proximité de l'abattoir et de l'atelier de découpe déjà existants, un atelier de transformation et de conditionnement et une plate-forme climatisée d'expédition.

Atemi (France)
Logistique
Un nouveau parc logistique

Spécialisée dans l'ingénierie financière et immobilière, la société parisienne Atemi, qui développe depuis plus d'un an de nouvelles activités de promotion immobilière, prépare l'aménagement sur Gaillac (81) d'un parc logistique dédié à des activités non polluantes de transformation, conditionnement et distribution de produits non-alimentaires. 210 000 mètres carrés couverts seront réalisés en plusieurs tranches. Le chantier d'une première tranche devrait être engagé au 1er trimestre 2003. L'ensemble du programme devrait s'échelonner jusqu'à fin 2005, pour un investissement de plus de 75 millions d'euros et la création de 600 emplois. (2003-2005)

   


11 POINTS NOIRS


Citation
Pierre Gout, P-dg de Gout à Roquecourbe (81)

" Les industries de la confection de Midi-Pyrénées devront se remettre à niveau pour répondre aux exigences du marché et rester compétitives à l'échelle internationale. La réponse, pour nous, passe par une délocalisation des productions bas et moyen de gamme ".

· Plus de six mois après l'explosion sur le site d'AZF-Grande Paroisse à Toulouse (31), la direction du groupe TotalFinaElf a finalement annoncé la fermeture définitive de ce site de production d'engrais (dont l'activité est suspendue par arrêté préfectorale depuis le lendemain de l'accident). Sur les 451 salariés du site, 80 postes seront maintenus (65 pour les opérations de réhabilitation du site et 15 pour assurer le service informatique), 75 départs en pré-retraite sont prévus mi-2002 et des mesures de reclassement seront proposées aux autres salariés. Inquiétude toujours pour les quatre autres sociétés du pôle : SNPE (465 salariés) et ses deux filiales Tolochimie (113 salariés) et Isochem (35 salariés) et la société Raisio (26 salariés), dont la réouverture n'a toujours pas été autorisée à mi-2002.

· Après la décision de fermer l'usine de câblage électrique de le site de la société Sylea, à Cahors (314 salariés) dans le Lot, confirmée en avril 2001, la direction du groupe équipementier de l'automobile français Valeo a annoncé début 2002 son intention de fermer le site Sylea de Labastide-Saint-Pierre, dans le Tarn-et-Garonne, à fin 2003. Le groupe s'est engagé à proposer des mesures de reclassement aux 450 salariés du site.

· Le site de production de magnésium de Péchiney Electrométallurgie à Marignac, dans le Sud de la Haute-Garonne, fermera bien ses portes, comme la direction de Pechiney l'avait annoncé dès la mi-2001. Malgré les différents recours des salariés, aucune solution de maintien d'une production sur ce site n'a pu être adoptée. 250 emplois sont concernés.

· Placée en redressement judiciaire le 27 février 2002, la société Sériparquet, à Decazeville (12), filiale du groupe Seribo (France), a procédé au licenciement de 44 salariés fin mai, sur un effectif ramené à 89 salariés après une première vague de 23 licenciements en décembre 2001. La société a jusqu'à fin août pour présenter un plan de reprise.

· Le plan de restructuration de la bonneterie Gout, à Roquecourbe (81), s'est traduit en mai dernier par le licenciement de 74 salariés, sur un effectif de 195 personnes. Une seconde vague de 20 licenciements reste programmée pour 2003. Ce réajustement des effectifs tarnais est lié à la montée en charge d'une unité de production ouverte en 1996 à Bucarest, en Roumanie.

· Nouvelles inquiétudes en 2002 chez le groupe textile toulousain Rouleau-Guichard (France) où les quatre unités de Castelnaudary (11), Gaillac (81), L'Isle-en-Dodon (31) et Lavelanet (09), totalisant 270 salariés, seraient menacées de fermeture selon les syndicats. De son côté, la direction dément, mais 9 suppressions de postes ont été annoncées sur Castelnaudary et 9 sur L'Isle-en-Dodon. En 2002, le groupe emploie encore 800 personnes en France, mais en a déjà créé 600 à l'étranger, notamment en Tunisie, au Maroc et en Roumanie.

· Spécialisée dans les bouchons et éléments de décoration métalliques pour le conditionnement de parfums et produits cosmétiques, la société lotoise Pivaudran, à Souillac, face à une baisse significative de son carnet de commandes depuis mi-2001, a annoncé, début 2002, la suppression de 95 postes sur un effectif de 580 salariés, dont 72 départs volontaires et 23 licenciements. · Fin 2001, le groupe spatialB> Alcatel Space (France) a présenté un plan de suppression de 450 postes pour l'ensemble de ses effectifs français, soit 5 000 salariés répartis sur quatre sites à Toulouse (31), Cannes (06), Valence (26) et Nanterre (92). Des mesures de pré-retraite, de non-renouvellement de CDD et de réduction des heures supplémentaires devraient permettre d'éviter les licenciements.

· Astrium, la filiale spatiale d'EADS et BAe Systems, a annoncé au printemps 2002 la suppression de 350 postes sur ses sites français de Toulouse (2 100 salariés) et Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines (200 salariés). Ce réajustement des effectifs devrait se faire sans licenciement d'ici mi-2003.

· Nouvelles inquiétudes chez Giat Industries (France). Tandis que le plan pluriannuel de restructuration, décidé en 1998 et mis en œuvre en 1999, se termine fin 2002, avec des effectifs ramenés sur le site de Tarbes (65) de 1 450 à 830 salariés et à Toulouse (31) de 747 à 466 salariés, la situation financière du groupe, toujours dans le rouge, laisse craindre la mise en œuvre d'un nouveau plan de réduction globale des effectifs, dont la définition pourrait être précisée avant la fin de l'année.

· En décembre 2001, la direction du groupe BAe Systems (Royaume-Uni) a annoncé son intention de fermer le site de Blagnac (31), où travaillent 210 personnes. Depuis, les négociations se poursuivent entre l'avionneur et les salariés du site pour arrêter les formalités de reclassement du personnel.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS
 

AERONAUTIQUE-ARMEMENT-CONSTRUCTION NAVALE

Air France Industries
30,49 millions d'euros

Blagnac (31)
Transfert de l'activité de maintenance sur le parc AeroConstellation sur 36 000 mètres carrés couverts.
Juillet 2002-Eté 2003.

Enac/Ecole nationale d'Aviation civile
18 millions d'euros

Toulouse (31)
" Bloc simulateurs " : bâtiment de 4 700 mètres carrés, où seront rassemblés les moyens de formation pratique au contrôle de la circulation aérienne de l'Ecole.
Mars 2002-automne 2003

Liebherr Aerospace (Allemagne)
16 millions d'euros

Toulouse (31)
Bâtiment de 7 200 mètres carrés pour le lancement de gammes d'échangeurs de chaleur, dont la production a démarré en série début 2002. L'acquisition de matériels de production s'échelonnera encore cette année.
2000-2002
40 emplois

Cnes/Centre national d'études spatiales
12,2 millions d'euros

Toulouse (31)
Reconstruction d'un bâtiment de 7 800 mètres carrés pour héberger le futur Centre de contrôle en vol de l'ATV (Automated Transfert Vehicule), le cargo de ravitaillement de la station spatiale internationale.
Mi-2001-septembre 2002

Europe Avia (Aeroconseil, France)
7,62 millions d'euros

Lanne (65)
Hangar de 5 000 mètres carrés sur la zone d'activités de Pyrène Aéropole, pour lancer une activité de maintenance de gros porteurs.
Octobre 2002-fin 1er trimestre 2003
20 emplois

Figeac Aéro (France)
6,1 millions d'euros

Figeac (46)
Poursuite du programme de développement du parc de machines d'usinage à grande vitesse et acquisition de tours chez ce sous-traitant spécialisé dans les pièces de structure et les sous-ensembles mécaniques.
2001-2002

Ratier-Figeac (United Technologies Corporation, Etats-Unis)
4,8 millions d'euros

Figeac (46)
Equipements industriels et développement informatique (20 %) pour cet équipementier aéronautique lotois.
2002

Boostec (France)
4,57 millions d'euros

Bazet (65)
Extension sur 1 000 mètres carrés et équipements pour cette PMI spécialisée dans le développement de produits en céramiques techniques pour le spatial.
2001-2002

Dedienne (France)
4,12 millions d'euros

Colomiers (31)
Regroupement sur un même site de 4 100 mètres carrés des activités d'outillages de maintenance et levage aéronautique et de bureau d'études en mécanique et tôlerie réparties sur plusieurs sites de l'agglomération. de locaux prévus.
Automne 2002-Eté 2003

Equip'Aéro (France)
3,05 millions d'euros

L'Isle-Jourdain (32)
Atelier de maintenance aéronautique de 1 500 mètres carrés (livré en avril 2002), bureaux de 800 mètres carrés (2003) et zone de moyens d'essais de 200 mètres carrés (fin 2003-2004).
2002-2004
130 emplois

Recaero (France)
2,29 millions d'euros

Verniolle (09)
Augmentation de la capacité de production de 25 % de pièces de rechange pour l'aéronautique.
2002-2004
30 emplois sur trois ans

Mazères Aviation (France)
2,13 millions d'euros

Mazères (09)
Extension du site de ce sous-traitant aéronautique (1 700 mètres carrés d'ateliers supplémentaires) et nouvelles presses.
Fin 2001-fin 2002
30 emplois


AGROALIMENTAIRE

Poujol (France)
8,5 millions d'euros

Sainte-Geneviève-sur-Argence (12)
Rénovation et modernisation des process de l'abattoir (bœufs, veaux, ovins et porcs) et construction de 2 000 mètres carrés d'atelier de découpe.
Octobre 2002-janvier 2004
40 emplois

Eden (Israël)
4,42 millions d'euros

Aulos (09)
Site d'embouteillage de bonbonnes d'eau sur 3 000 mètres carrés.
Juin 2002-avril 2003
30 emplois

Prolainat (France)
3 millions d'euros

Aubiet (32)
Amélioration du process de la station d'épuration et équipements liés à des gains de productivité pour ce fabricant de pâtisseries surgelées.
2001-2002

Conserveries Besiers (Poupon Reitzel Industries, France/Suisse)
2,5 millions d'euros

Castelsarrasin (82)
Programme de modernisation et de rénovation du site de conditionnement de condiments pour la grande distribution et la restauration hors foyer avec une hausse de la capacité de production de 25 %.
Mai 2002-août 2002


AMEUBLEMENT

Pas (Italie)
11 millions d'euros

Castelsarrasin (82)
Unité de mobilier de jardin en plastique sur 12 500 mètres carrés.
Juin 2002-2ème trimestre 2003
50 emplois d'ici à fin 2004

Combettes (France)
4,57 millions d'euros

Entraygues-sur-Truyère (12)
Accroissement de la capacité de production de meubles de cuisine et de salle de bain.
2002-2004
30 emplois

Rozière (France)
3,05 millions d'euros

Bozouls (12)
Modernisation des process et développement de la capacité de production de portes d'intérieur en bois massif.
mi 2001-mi 2002
15 emplois


AUTOMOBILE

Spria (Giat Industries/Dalphimetal, France/Espagne)
35 millions d'euros

Tarbes (65)
Bâtiment de 6 000 mètres carrés destiné à la production de composants de sécurité activé par pyrotechnie pour le secteur de l'automobile (livré en décembre 2001), puis extension sur 1 000 mètres carrés en 2002 et 1 000 mètres carrés en 2003.
2001-2005
250 emplois à terme (dont 120 à la mi-2002)

Sam Technologies (Arche, France)
11 millions d'euros

Decazeville (12)
Réaménagement complet du site de fonderie de pièces en alliage aluminium et magnésium pour l'automobile : extension de bâtiments et nouvelles lignes de production.
2001-2002
30 emplois

Robert Bosch (Allemagne)
10 millions d'euros

Onet-le-Château (12)
Modernisation de process et équipements pour accompagner l'industrialisation des nouvelles gammes d'injecteurs-pompes diesel chez cet équipementier de l'automobile.
2002

Safra (France)
3,2 millions d'euros

Albi (81)
Extension sur 3 800 mètres carrés du site de cette PMI spécialisée dans la carrosserie et l'agencement de bus de ville.
septembre 2002-1er trimestre 2003
40 emplois


CHIMIE-PHARMACIE

Laboratoires Pierre Fabre (France)
25,15 millions d'euros

Gaillac (81), Soual (81), Aignan (32), Cahors (46), Muret (31)
1/ Atelier de filtrage d'extraits marins à Gaillac.
Fin 2001-fin 2002
2/ Développement capacitaire du site de dermo-cosmétiques de Soual
2002 (initialement prévu en 2001)
3/ Mise en conformité du site de production pharmaceutique d'Aignan, avec extension.
2002
4/ Ligne d'homéodoseurs sur le site Dolisos à Cahors.
2002
5/ Développement du site logistique de Muret.
2002 (initialement prévu en 2001)
30 emplois sur trois ans à Aignan

Merial (Aventis/Merck, France-Allemagne/Etats-Unis)
15,4 millions d'euros

Toulouse (31)
Modernisation de l'installation d'eau purifiée, mise aux normes du traitement des effluents et modernisation des locaux de préparation des milieux biologiques (2001), développement de la capacité de production de vaccins et laboratoire de contrôle qualité chez ce spécialiste des produits pharmaceutiques de santé animale (2002).
2001-2002

Handle (France)
3,81 millions d'euros

Mazamet (31)
Extension sur 1 300 mètres carrés et doublement de la capacité de production de tubes et canules en acier.
Opérationnel fin 2001
10 emplois

Sofic (Septodont, France)
2,59 millions d'euros

Mazamet (31)
Extension sur 1 600 mètres carrés, doublement de la production d'aiguilles dentaires et intégration d'une unité de stérilisation.
Octobre 2002-1er trimestre 2003
10 emplois


ELECTRIQUE-ELECTRONIQUE

Récif (France)
6,1 millions d'euros

Aussonne (31)
Extension sur 12 000 mètres carrés pour ce spécialiste des robots de manipulation de tranches silicium.
2003-2004 (initialement prévu sur 2002-2003)

SEB (France)
4,5 millions d'euros

Lourdes (65)
Mise en œuvre de lignes de production de cafetières électriques.
2002.

STCE (France)
2,3 millions d'euros

Marssac (81)
Usine de 1 800 mètres carrés pour cette société de sous-traitance électronique.
Opérationnel avril 2002
20 emplois d'ici à fin 2003


ENVIRONNEMENT

Setmi (France)
67,08 millions d'euros

Toulouse (31)
Modernisation des fours de l'usine d'incinération de Toulouse-Le Mirail, avec mise en œuvre d'un système de traitement des dioxines.
Eté 2001-fin 2006

Enertrag (Allemagne)
20 millions d'euros

Peux-et-Couffouleux (12)
Ferme de 12 éoliennes de 1 300 kW chacune.
Opérationnel mai 2002

Occitanis (50 % Vivendi/50 % Suez, France)
12,2 millions d'euros

Graulhet (81)
Centre de traitement et de stockage des déchets ultimes (CTSDU) à vocation régionale.
Opérationnel juin 2002
60 emplois

Seris Eole (Boralex, Canada)
12,2 millions d'euros

Avignonet-Lauragais (31)
Ferme de 10 éoliennes, d'une puissance de 800 kW chacune (1ère tranche).
Février à octobre 2002.
Lancement d'une seconde tranche de 3 éoliennes de 1 300 kW chacune dans la foulée.
2002-mi-2003

ERI/Exploitations et ressources Internationales (Chine)
4,57 millions d'euros

Fontanes (46)
Unité sur 3 000 mètres carrés de recyclage de films plastiques agricoles et industriels, d'une capacité de 30 000 tonnes par an.
Fin 2002-mi-2003
50 emplois

Rso-Tas (France)
2,2 millions d'euros

Albi (81)
Unité de nettoyage de bacs plastiques pour l'alimentaire en sous-traitance pour Chep France.
Opérationnel début 2002
28 emplois


IMPRIMERIE-PRESSE-EDITION

Amaury (France)
15,25 millions d'euros

Escalquens (31)
Imprimerie sur 12 000 mètres carrés dédiée principalement à l'impression du journal " L'Equipe ".
Coup d'envoi du chantier fin 2002
20 emplois

Ménard (France)
8,39 millions d'euros

Labège (31)
Imprimerie de 5 000 mètres carrés et équipements (dont une presse d'ici à fin 2003).
Opérationnel janvier 2002

Sud Graphie Rotative (Serge Laski, France)
5,34 millions d'euros

Saint-Sulpice (81)
Extension de l'imprimerie sur 2 300 mètres carrés prévus, nouvelles rotatives et développement de l'activité de façonnage.
septembre à fin 2002
12 emplois

Cartonnages du Tarn (France)
3,05 millions d'euros

Saint-Benoît-de-Carmaux (81)
Extension sur 2 000 mètres carrés et ligne complète d'impression, découpe et pliage d'emballages sur carton compact.
2002-2ème semestre 2003
50 emplois d'ici à trois ans


MATERIAUX-BOIS-PAPIER

Verrerie d'Albi (Saint-Gobain, France)
48,78 millions d'euros
Albi (81)

Plate-forme de stockage et expédition des produits finis.
Opérationnel avril 2002.
Réfection des deux fours.
Début 2002-fin 2006

Tembec (Canada)
45 millions d'euros

Saint-Gaudens (31)
Chaudière de combustion d'écorces et turboalternateur de 20 MW (2002-2004) avec, dans la foulée, augmentation de la capacité de production du site de pâte à papier et réaménagement du parc à bois.
2002-2006

Rector Lesage (France)
3,81 millions d'euros

Tournefeuille (31)
Unité de poutrelles en béton.
Second semestre 2002-mi-2003
20 emplois

Diatomic (France)
3,05 millions d'euros

Louey (65)
Site de 3 000 mètres carrés pour cette PMI spécialisée dans les micro-composants en céramiques techniques pour le médical, la mécanique et la fibre optique.
Opérationnel décembre 2001
15 emplois en 2002

Goma-Camps (Espagne)
3,05 millions d'euros

Castres (81)
Unité de nappes et serviettes en papier.
mi-2001-fin 2003 (une première ligne est déjà opérationnelle)
40 emplois

Louisiane (France)
3,05 millions d'euros

La Cavalerie (12)
Unité de 5 000 mètres carrés de mobile-homes.
mai à octobre 2002
50 emplois d'ici à fin 2003

Société Métallurgique du Sud (Italie)
2,6 millions d'euros

La Cavalerie (12)
Usine de matériel précontraint pour l'industrie du B-TP.
Lancement du chantier début 2003 (initialement prévue pour fin 2001)
20 emplois

Interplume (France)
2,59 millions d'euros

Maubourguet (65)
Unité de 2 500 mètres carrés de collecte et de traitement de plumes et duvets.
été 2002-début 2003
30 emplois d'ici à 2005

Elastisol (France)
2 millions d'euros

Montauban (82)
Unité de 1 500 mètres carrés de recyclage de pneumatiques pour la production de granulés et poudres destinés à la production de pièces d'isolation pour l'automobile et de sols d'aires de jeux.
Opérationnel juillet 2002


MECANIQUE-EQUIPEMENT DE PRODUCTION

Renault Automation Comau (Comau/Renault, France-Italie)
3,5 millions d'euros

Castres (81)
Equipements et développement de process pour accompagner le développement de nouveaux produits pour ce spécialiste de la conception et la réalisation de lignes d'usinage.
2002

Varel Europe (Oakbay, Pays-Bas)
2,44 millions d'euros

Ibos (65)
Triplement de la capacité de production du site d'outils pour l'industrie pétrolière.
2001-fin 2003
20 emplois


TRANSPORT-DISTRIBUTION-LOGISTIQUE

Gemfi (Gicram, France)
45,73 millions d'euros

Castelnau-d'Estretefonds (31)
Bâtiment de 30 000 mètres carrés sur un parc logistique qui regroupera 120 000 mètres carrés couverts à terme.
Opérationnel automne 2002

Aldi Marché (Allemagne)
11,45 millions d'euros

Saint-Sulpice (81)
Plate-forme logistique de 18 000 mètres carrés (1ère tranche) pour cette chaîne de discount.
Opérationnel décembre 2001
50 emplois à mi-2002

Denjean Logistique (France)
9,76 millions d'euros

Mazères (09)
Base logistique de 20 000 mètres carrés d'entrepôts.
2002
120 emplois

Aldis Asp (Métro, Allemagne)
9,5 millions d'euros

Castelnau-d'Estrétefonds (31)
Plate-forme logistique de 18 000 mètres carrés d'entrepôts sur le parc d'activités de l'Eurocentre.
Fin 2002-fin 2003
90 emplois

Logidis (Carrefour, France)
9,15 millions d'euros

Montauban (82)
Plate-forme logistique de 30 000 mètres carrés, dédiée à la distribution de boissons sur les magasins Carrefour du Sud-Ouest.
2002
100 emplois

Calberson (Géodis, France)
7,6 millions d'euros

Bruguières (31)
Transfert des deux sites toulousains du transporteur sur un site de 11 600 mètres carrés.
Mai 2002-1er trimestre 2003

Roldan (Cargo, France)
4,57 millions d'euros

Toulouse (31)
Transfert avec extension d'une plate-forme de conditionnement et logistique de 13 000 mètres carrés pour produits de bazar destinés à la grande distribution.
Opérationnel août 2002
20 emplois

Prodirest (Carrefour, France)
3,05 millions d'euros

Castelnau-d'Estrétefonds (31)
Plate-forme logistique de 9 500 mètres carrés d'entrepôts et 720 mètres carrés de bureaux.
été 2002-début 2003

Martin Belaysoud (France)
3,04 millions d'euros

Montauban (82)
Plate-forme logistique de 15 000 mètres carrés pour les matériels professionnels de chauffage et de matériels sanitaires.
2002
30 emplois


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte