Midest Paris : le Maroc manifeste sa présence

Parmi les 1 600 sous-traitants français et étrangers de la 42e édition du salon Midest qui se tient à Paris Villepinte du 19 au 22 novembre, la participation marocaine comprend 17 exposants industriels et institutionnels. Objectif : chasser le client.

Partager
Midest Paris : le Maroc manifeste sa présence

Au fond à gauche, coincé entre les stands de la Belgique et celui de la région Ile-de-France, le stand 6J171 alloué au Maroc au salon international de la sous-traitance industrielle Midest qui se tient à Paris-Nord Villepinte du 19 au 22 novembre n’est pas idéalement placé pour attirer les visiteurs.

Pas de quoi décourager les exposants venus de Casablanca, Mohammedia ou Tanger. Le stand collectif Maroc auquel l'ambasseur à Paris a rendu visite jeudi 21 novembre est le fruit d'une coopération entre notamment Maroc Export, la Fimme (Fédération des Industries Métallurgiques, Mécaniques et Électromécaniques) et la BNSTP (Bourse Nationale de Sous-traitance et de Partenariat).

Quant au mot d’ordre pour les exposants, il est le même : nouer des contacts afin de trouver de nouveaux clients français et internationaux.

Youssef Hedda, directeur chez le plasturgiste Capelem (groupe Simonin) basé à Mohammedia indique "notre société connait une croissance à deux chiffres et nous réalisons 90% de notre chiffre d’affaires à l’export. Mais cela s'entretient"

C'est cette même démarche de prospection qui motive Khadija Ghamraoui, directrice des opérations chez Casablanca Electronics manufacturing : "nous fabriquons des cartes électroniques et nous sommes présents au Midest pour la première fois. Notre société est jeune. Elle a été créée en décembre 2011. Il faut la développer". Un vrai combat.

Pour cet autre sous-traitant, "la compétition est rude car en face de nous il y a les entreprises de Tunisie, d'Europe de l'est ou l'Asie mais nous pouvons jouer des atouts du Maroc comme base low-cost, ayant un grande proximité culturelle avec la France et relié par une logistique terrestre".

Farida Elasatey, directrice général chez BM Electronic Systems (cablage), indique pour sa part : "nous sommes exposants au salon du Midest depuis 11 ans. Notre objectif est bien sûr toujours de rencontrer nos clients français et des prospects".

A vrai dire, les entreprises marocaines présentes à Paris connaissent des fortunes diverses. Pour certaines, leur marché cible est porteur comme l'aéronautique alors que pour d’autres il est en régression.

"La situation globale du marché de l'industrie en France a naturellement des répercussions sur celui du niveau d'activité de la sous-traitance dans notre pays car si l'industrie s'y développe à la suite de gros projets comme Renault Tanger, les plus gros marchés restent encore en France et en Europe", indique un exposant.

En France, la baisse des volumes sur le marché de l'automobile notamment en 2012 a plombé l'activité de nombreux secteurs comme l'emboutissage, la fonderie ou les élastomères.

Seules les entreprises orientées vers l'aéronautique et dans une moindre mesure celui du médical ont pu sauver la mise.

D'autres enfin cherchent à se diversifier comme El Mostafa El Allouchi, directeur industriel chez OB Electronique Selha : «notre clientèle se situe dans l’aéronautique à 70% et 15 % dans le ferroviaire. Le reste provient du médical. C’est ce secteur que nous souhaitons développer. Nous avons 6 000 m² de disponible qui ne demandent qu’à être utilisés».

Pour cela, il y aura aussi l'édition prochaine du 11 au 14 décembre prochain du Midest toujours, mais au Maroc cette fois.

Nasser Djama

Liste des entreprises industrielles marocaines présentes au Midest 2013

2D Metal (Fonderie d'aciers faiblement alliés) à Casablanca – A2ME industrie (conception et construction de machines spéciales) à Mohammedia – A2S Industries (Câblage et bobinage électronique) à Mohammedia – Aluminium du Maroc (Profilés, produits semi-finis) à Tanger – Astema (Câblage et bobinage électronique) à Casablanca – BM Electronics Systems (Confection de faisceaux, de torons)  à Casablanca – Capelem Groupe Simonin (Injection multi-matières) à Mohammedia – Illiance (Injection) à Casablanca – Laser tôlerie Plus (revêtements organiques) à Casablanca – OB Electronique Selha (assemblage électroniques)à Casablanca – Stroc Industrie (conception et construction de machines spéciales) à Casablanca.

 

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

07 - Joyeuse

Installation et maintenance de vidéoprotection sur la ville

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS