Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Microsoft teste un clone de Twitter

, , , ,

Publié le

Après avoir injecté plusieurs outils « sociaux » à son portail Sharepoint, Microsoft va « explorer » le micro-blogging professionnel avec un nouveau projet de recherche baptisé OfficeTalk. Pour réussir, il lui faudra convaincre face à de multiples solutions spécialisées, telles Yammer, Knowledge Plaza ou Jalios...

Microsoft teste un clone de Twitter

On peut dire beaucoup de choses et faire avancer bien des projets en 140 caractères (taille maximale d'un « tweet » sur le site de micro-blogging Twitter). Comme SAP ou Novell avant lui, Microsoft en est convaincu et semble décidé à proposer sa propre solution aux professionnels. Il vient d'annoncer OfficeTalk, un projet de recherche censé l'aider à « explorer l'impact des réseaux sociaux » en entreprise. Passée la phase d'expérimentation, la solution pourrait être ajoutée à son portefeuille de produits. Ou pas. Car tout devrait dépendre du succès des tests si l'on en croit l'éditeur.

Pour l'heure, Microsoft - qui rappelle qu'il a mené de précédentes initiatives dans les réseaux sociaux (avec Townsquare) - est avare de détails sur son projet. Seule certitude : il dispose d'un outil de micro-blogging qu'il a déjà déployé en interne et qui peut être testé par certaines entreprises sur invitation. Cet outil est, selon lui, facile à prendre en main : il est « comparable à d'autres services bien connus » et doit aider les sociétés à fluidifier les échanges d'information entre leurs collaborateurs. La différence ? « L'entreprise reste propriétaire des données », martèle Microsoft, en précisant que sa solution a été conçue pour être hébergée sur les serveurs de l'entreprise.

De nombreux outils sont déjà disponibles

« L'idée est bonne », observe Grégory Culpin, responsable du développement commercial de Knowledge Plazza, un éditeur belge spécialisé dans les outils de partage d'information dits « 2.0 » (Whatever, Knowledge Plaza et Microplaza). Toutefois, « sur le marché du micro-blogging d'entreprise, il y a déjà Yammer, un outil qui fait figure de référence et décolle réellement aujourd'hui avec quelque 60 000 références clients », précise-t-il. Ou encore StatusNet, éditeur canadien de la plate-forme open source éponyme (sur laquelle s'appuie Identi.ca.

Et on ne compte plus les outils sociaux dédiés à l'animation de communautés et de discussions, tels Jive, Socialtext, BlueKiwi, SeeMy ou Jalios. Ce dernier ayant développé une plate-forme (JCMS) couvrant les outils de collaboration Web 2.0, la gestion de contenus, le portail, le bureau virtuel et la gestion documentaire.

Les filtres et les services feront la différence


Après les réseaux sociaux et le micro-blogging, c'est donc sur d'autres fonctionnalités qu'espèrent se distinguer les éditeurs spécialisés. Pour Grégory Culpin, « la vraie valeur de Knowledge Plaza - qui est déjà utilisé par le groupe pharmaceutique Pfizer ou par la Lyonnaise des Eaux - se situe dans le micro-sharing et la structuration de l'information, avec la possibilité de partager et de filtrer des informations internes (fichiers, contacts...) et externes (Web...) ». L'intérêt de cette approche est, d'après lui, que « l'individu sert de filtre à toute l'information venue de l'extérieur » et peut ainsi contribuer à « valider la pertinence de telle ou telle information » (l'avis d'un utilisateur ayant plus ou moins d'importance suivant le degré de confiance que vous lui aurez accordé...).

« Il faut aussi être en mesure d'adapter les outils au métier et à la culture de l'entreprise », renchérit Vincent Bouthors, PDG de Jalios, pour qui la « personnalisation » est le maître mot. Et l'arrivée de Microsoft ne devrait pas changer la donne : « Il nous arrive d'être en concurrence avec Sharepoint mais nous obtenons bien souvent les contrats pour des raisons de fonctionnalités et de proximité avec les clients ». L'éditeur, créé en 2001, a déjà quelques succès à son tableau de chasse pour en témoigner : ses outils de communication et de travail collaboratif sont notamment utilisés par Renault, Bull, Crédit Agricole et Thales.

Christophe Dutheil

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle