Microsoft revoit ses règles de protection des données pour répondre à l'UE

BRUXELLES (Reuters) - Microsoft a déclaré lundi qu'il revoyait les clauses de confidentialité de ses contrats de "cloud computing" après que le régulateur de l'Union européenne a déterminé que les contrats de la firme avec les institutions de l'UE ne respectaient pas les nouvelles règles du bloc en matière de protection de la vie privée.
Partager
Microsoft revoit ses règles de protection des données pour répondre à l'UE
Microsoft a déclaré lundi qu'il revoyait les clauses de confidentialité de ses contrats de "cloud computing" après que le régulateur de l'Union européenne a déterminé que les contrats de la firme avec les institutions de l'UE ne respectaient pas les nouvelles règles du bloc en matière de protection de la vie privée. /Photo prise le 9 juillet 2019/REUTERS/Simon Dawson

Le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) a ouvert en avril dernier une enquête afin de déterminer si les produits et services fournis par Microsoft aux institutions de l'UE respectaient les nouvelles règles en matière de protection de la vie privée.

Il a émis en octobre des doutes sur le respect du Règlement général sur la protection des données (RGPD) entré en vigueur l'an dernier, après avoir dit craindre que les institutions de l'UE utilisant le logiciel Microsoft Office ProPlus - qui comprend des programmes courants comme Word et Outlook - puissent être exposées à "des risques accrus au niveau des droits et des libertés individuelles".

Dans un communiqué publié sur son site internet, Microsoft a déclaré qu'il allait "accroître nos responsabilités en matière de protection des données pour un sous-ensemble de traitements que Microsoft effectue lorsque nous fournissons des services d'entreprises".

L'entreprise américaine, la seule à proposer du "cloud computing" (informatique dématérialisée) de cette envergure dans la Zone économique européenne, a dit s'attendre à proposer les nouvelles clauses au secteur public et aux entreprises début 2020.

(Marine Strauss; Jean Terzian pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS