Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Microsoft réduit l’écart avec Amazon dans le cloud d’infrastructure

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Infographie Avec une croissance près de deux fois plus rapide que le marché, Microsoft réduit l’écart avec Amazon dans le cloud d’infrastructure. Selon le cabinet Canalys, il gagne quatre points de part de marché en un an à 18% au deuxième trimestre 2018, contre 31% pour son grand concurrent.

Microsoft réduit l’écart avec Amazon dans le cloud d’infrastructure
L'un des datacenter de l'infrastructure cloud de Microsoft.
© Microsoft

Microsoft continue à creuser son sillon dans le cloud d’infrastructure. Avec une croissance près deux fois plus rapide que le marché, le géant de Redmond réduit petit à petit l’écart avec le leader mondial Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans le cloud d’infrastructure.

Sur un marché estimé à 20 milliards de dollars dans le monde au deuxième trimestre 2018 par le cabinet Canalys, il porte sa part à 18%, gagnant quatre points en un an. Malgré cette progression spectaculaire, il reste loin derrière Amazon Web Services qui conserve

sa part presque intacte de 31%.

Conforté dans son rôle de challenger d'Amazon

Alors que le marché a progressé de 47%, Microsoft a bondi de 89%, contre 48% pour Amazon Web Services. Sa montée spectaculaire le conforte, trimestre après trimestre, dans son rôle de premier challenger d’Amazon. Il est suivi par Google avec une ascension encore plus fulgurante de 108% mais une part de marché plus modeste de 8%.

Microsoft opère dans les deux étages du cloud d’infrastructure, celui de l’IaaS (Infrastructure as a service) et celui du PaaS (Platform as a service), à travers sa plateforme Azure. Sous l’impulsion de son directeur général Staya Nadella, il a fait le pari de l’ouverture avec la prise en compte, non seulement de son propre système d’exploitation Windows, mais aussi des systèmes concurrents et open source. Cette ouverture joue un rôle clé dans l’expansion de son cloud Azure.

Le groupe, numéro un mondial des logiciels devant Oracle, IBM et SAP, bénéficie également de la puissance de son écosystème et de sa forte présence dans les grandes entreprises à travers des applications comme la messagerie Office ou la gestion Dynamics. Les entreprises, qui migrent vers le cloud d’Amazon ou de Google, sont presque obligées de migrer aussi vers Microsoft.

N°1 sur l'ensemble du cloud

Contrairement à Amazon Web Services, qui se cantonne au cloud d’infrastructure, Microsoft est également présent sur le segment du logiciel à la demande (SaaS pour Software as a service) à travers son service de communication Office 365 et de gestion Dynamics 365. Sur le dernier exercice fiscal clos en juin 2018, il affiche un chiffre d’affaires de 23,2 milliards de dollars dans le cloud, tous segments confondus, en hausse de 56% par rapport à l’exercice précédent, ce qui en fait le numéro un mondial devant Amazon, Salesforce ou IBM.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle