L'Usine Auto

Microsoft : pour l'exemple

, , ,

Publié le

C'est aujourd'hui que la Commission européenne annoncera la condamnation de Microsoft pour abus de position dominante.

Le feuilleton dure depuis cinq ans. Il porte sur l'intégration systématique dans Windows d'un logiciel permettant de lire des fichiers multimédia. Une manière pour le géant de Seattle de fermer la porte à toute concurrence.  
Bien que l'amende annoncée soit un record en la matière (497 millions d'euros), ce n'est qu'une goutte d'eau pour la considérable trésorerie de Microsoft. Qui a annoncé son intention de faire appel de la décision devant la Cour européenne. Pour autant, l'exemplarité de la décision européenne pourrait bien amener la firme dirigée par Steve Ballmer à revoir ses positions futures. 
Jean-Pierre Vernay

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte