Microsoft investit 300 millions dans le "Nook" de Barnes & Noble

Microsoft a annoncé aujourd'hui un investissement de 300 millions de dollars (227 millions d'euros environ) dans les activités d'édition numérique et d'édition scolaire de Barnes & Noble. L'opération permet à la firme éditeur des logiciels de prendre pied sur le marché de l'e-book.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Microsoft investit 300 millions dans le
Microsoft cherche à rattraper son retard dans les tablettes et les liseuses, et s'attaque à Apple, Google et Amazon en investissant dans la Nook de Barnes & Noble.

L'action Barnes & Noble (B&N) gagnait plus de 60% en début de séance à la Bourse de New York après cette annonce. L'accord entre les deux groupes valorise les activités concernées à 1,7 milliard de dollars, plus de deux fois la capitalisation totale de Barnes & Noble en clôture vendredi.

Microsoft détiendra une participation de 17,6% dans une nouvelle filiale de Barnes & Noble qui rassemblera les activités concernées par son investissement.

Première chaîne de librairies des Etats-Unis, Barnes & Noble a fait le choix d'affronter directement les géants Apple et Amazon en lançant son propre modèle de liseuse électronique, le Nook, face à l'iPad du groupe à la pomme et au Kindle du géant de la vente en ligne.

"Cela leur permettra de disposer d'un grand allié aux poches biens remplies", a commenté Peter Wahlstrom, analyste de Morningstar rappelant que "depuis deux ans, ils étaient dos au mur."

Barnes & Noble a investi plusieurs dizaines de millions de dollars dans le développement du Nook, lancé en 2009, deux ans après le Kindle d'Amazon, et qui lui permet de revendiquer aujourd'hui 27% environ du marché des liseuses et des livres numériques.

En difficultés financières, la société s'était mise en vente en 2010 mais elle n'avait reçu qu'une offre de rachat, à hauteur d'un milliard de dollars, émanant de Liberty Media et motivée par les perspectives du Nook.

Liberty s'était finalement contenté d'investir 204 millions de dollars dans Barnes & Noble, sans en prendre le contrôle.

L'Usine Nouvelle, avec Reuters

Lire aussi : Microsoft se place sur le marché des liseuses.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS