Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Microsoft devient le premier hébergeur de données de santé certifié en France

Coralie Lemke , , , ,

Publié le

Microsoft obtient la certification d'hébergeur de données de santé. Un sésame qui permet au géant du numérique américain de nouer des partenariats avec plusieurs hôpitaux français. 

Microsoft devient le premier hébergeur de données de santé certifié en France
Microsoft a implanté quatre data center en France.
© Brian Snyder

Microsoft devient hébergeur de données de santé en France, une procédure spécialisée en vigueur depuis 2018 en France pour stocker les data des patients. C’est l’un des premiers acteurs du cloud à obtenir cette autorisation. "Microsoft s’investit beaucoup dans le big data et le machine learning en santé en France. Il sera désormais plus facile de développer ces aspects et accompagner la mutation des industries", explique Laurent Schlosser, directeur du secteur public de Microsoft France.

Quatre data center en France

Concrètement, les hôpitaux et les autres structures de santé pourront collaborer plus facilement grâce à des services de collaboration et d’intelligence artificielle, en mettant en commun des données et en partageant des informations. Microsoft a installé 4 data center en France, 3 en lle-de-France et un dans la région de Marseille. "Nous sommes satisfaits que les data center se situent en France et que Microsoft soit certifié hébergeur de données. C’étaient les deux conditions pour que nous utilisions leurs services", explique Laurent Tréluyer, directeur des systèmes d’information à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP), qui regroupe 39 établissements et 100 000 salariés.

 


Les hôpitaux hébergent le plus souvent les données des patients sur leurs propres serveurs. Désormais, elles pourront transiter d’un établissement à l’autre. "Cet accord va permettre de décloisonner le parcours de soin, favoriser la collaboration des acteurs, en s’envoyant des fichiers ou en comparant des cas", précise Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France.

Une certification obtenue auprès du BSI, la British Standards Institution en Grande-Bretagne, qui travaille en tant que tiers indépendant à la certification de data center. "Le BSI est le garant de la norme la plus important, appelée ISO27001, également choisie par l’Agence française de la santé numérique", explique Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft. "Le risque de cyberattaque a beaucoup augmenté ces dernières années, particulièrement sur les données sensibles comme les données de santé", précise Luigi Brusamolino, le directeur Europe de BSI. Jusqu’à présent, les hébergeurs de données de santé bénéficiaient d’un agrément en vigueur depuis 2006. Il sera peu à peu remplacé.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle