Electronique

Microsoft admet à demi-mot l'échec de Windows Phone

, , ,

Publié le

À l'occasion de la grande conférence annuelle de Microsoft, Steve Ballmer a reconnu le faible décollage du "nouveau" système d'exploitation pour smartphones Windows Phone. Sans toutefois renoncer à ses ambitions dans ce domaine.

Microsoft admet à demi-mot l'échec de Windows Phone © DR

"En ce qui concerne Windows Phone, nous sommes passés de très petit à très petit", a reconnu d'emblée Steve Ballmer, PDG de Microsoft, en introduction de la grande conférence "partenaires" du groupe, organisée du 10 au 14 juillet à Los Angeles. "Mais c'était tout de même une sacrée année", a-t-il ajouté dans la foulée, promettant à son auditoire hilare "de grandes améliorations à venir."

Des "améliorations" qui, depuis le lancement en fanfare de Windows Phone 7 fin 2010, se font toujours attendre et nuisent aux ventes. Si l'on en croit les dernières prévisions du Gartner, le système de Microsoft devrait voir ses parts de marché passer de 4,6% en 2010 à "seulement" 5,6% cette année.

Car la concurrence est de plus en plus rude pour Microsoft sur ce segment. Désormais en deuxième place sur le marché (avec 22,6% de parts de marché), Android, le système de Google, devrait capter 38,5% dès cette année, et se hisser dès 2012 en tête du marché (avec 49,2%). Quant à iOS, le système pour mobile d'Apple, il devrait enregistrer 19,4% des ventes en 2011, et perdre un petit point l'an prochain (18,9%), principalement sous l'effet de la concurrence de Google.

Pour inverser la tendance, Steve Ballmer a réaffirmé son intention de "mettre l'accent sur les terminaux mobiles", qu'il s'agisse des smartphones ou des tablettes... "Il ne fait aucun doute que c'est un marché très actif et compétitif mais les gens des télécoms croient en nous", a-t-il répété, en rappelant que Nokia a choisi Windows Phone entre trois possibilités : rester technologiquement indépendant, s'associer à Google (Android) ou à Microsoft (Windows Phone).

Si l'engouement pour la plate-forme de l'éditeur de Redmond tarde à se manifester du côté des clients et des opérateurs, certains analystes sont confiants. Gartner, par exemple, estime que Microsoft pourrait doubler ses parts de marché dans les mobiles d'ici 2010 (de 5,6 à 10,8%). Avec l'appui de Nokia, Windows Phone pourrait, d'après lui, conquérir la troisième place du classement d'ici 2013. Mais il faudra attendre l'arrivée des premiers modèles sous Windows Phone pour vérifier si de telles prévisions sont réalistes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte