Micro-informatiqueAgde Electronic joue la protection de donnéesCette PMI investit 15% de son chiffre d'affaires en recherche et développement pour continuer de produire en France.

Partager

Micro-informatique

Agde Electronic joue la protection de données

Cette PMI investit 15% de son chiffre d'affaires en recherche et développement pour continuer de produire en France.

Agde Electronic lance le 15mars Upsave, le premier équipement assurant à la fois la sécurité électrique d'un micro-ordinateur et la sauvegarde des données. Fin 1993, la firme de Saint-Laurent-de-Chamousset (Rhône) présentait une autre innovation majeure: des convertisseurs d'énergie électrique multitensions dont chaque sortie est régulée de manière indépendante. Son P-DG fondateur, René Trégouèt, n'en démord pas: "Seule l'innovation, garante de valeur ajoutée dans nos produits, peut permettre de maintenir une industrie manufacturière en Europe." C'est sur cette conviction que ce biologiste de 53ans a construit le développement de la firme. Née en 1974, l'Association de gestion pour le développement de l'emploi (Agde) réalise 220 millions de francs de chiffre d'affaires avec 500 personnes. D'abord sous-traitant pour le jouet et le textile, Agde a noué depuis 1976 un partenariat avec Salomon, pour qui il fabrique des fixations de ski dans le Rhône et des chaussures en Ardèche, à Vanosc. Sa diversification dans l'électronique remonte à 1981. Un ingénieur de Brown Boveri, Michel Chanavat, apprend alors, au hasard d'une émission de télévision, que René Trégouèt veut développer de nouvelles activités dans les monts du Lyonnais. Une opportunité, pour ce spécialiste de la conversion d'énergie, émigré en Allemagne, de revenir dans son pays natal. Son recrutement est vite conclu. L'arrivée de ce brillant créateur et le soutien du fonds de capital-risque géré par Robert Lattès chez Paribas permettent la création en 1986 d'Agde Electronic. Cette entité réalise 140millions de ventes dans l'alimentation électrique et les onduleurs. La moitié de ses 83 salariés travaillent dans ses trois laboratoires de recherche, où sont investis 15% du chiffre d'affaires. Et la fabrication des produits, confiée aux autres entreprises du groupe Agde, est réalisée en France. Alors que ses concurrents (Merlin Gerin, Emerson) ont délocalisé leur production de petits onduleurs en Asie. En misant tout sur l'innovation, Agde résiste à la concurrence des pays à bas coût de main-d'oeuvre, moyennant de tout petits profits : 200000 francs en 1993.



UPSAVE: ONDULEUR ET SAUVEGARDE

Une saute inopinée de courant électrique, une panne mécanique sur le disque dur du micro-ordinateur, et toutes les données enregistrées risquent d'être perdues à jamais. Toute l'astuce d'Upsave consiste à intégrer dans un seul appareil les équipements parant ces deux dangers: l'onduleur, qui prend le relais en cas d'incident d'alimentation, et la sauvegarde des données, assurée là sur un disque dur. Pour le prix d'un onduleur d'entrée de gamme (4950 francs hors taxes), Upsave assure mieux que ces deux fonctions. Il les automatise avec une remarquable simplicité d'usage. Finies, les longues manipulations quotidiennes pour sauvegarder les fichiers sur disquettes ou sur bande magnétique! La production d'Upsave démarre avec vingt salariés, au rythme de 1000 machines par mois, dans l'usine ultra-moderne de Saint-Clément-les-Places (Rhône), où Agde Microsystems (AMS) assemblait les micro-ordinateurs Goupil, fermée depuis 1991.

USINE NOUVELLE - N°2447 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS