L'Usine Auto

Michelin veut fermer d'ici 2020 son site écossais de Dundee

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Michelin souhaite fermer d'ici mi-2020 son usine écossaise de Dundee. Le site emploie 845 salariés pour produire des pneus en dimension 16 pouces ou moins pour les véhicules de tourisme. Le gouvernement écossais et le syndicat britannique Unite ont condamné cette décision.

Michelin veut fermer d'ici 2020 son site écossais de Dundee
Michelin souhaite fermer d'ici mi-2020 son usine écossaise de Dundee.
© Guittet Pascal

Lundi 5 novembre, Michelin a annoncé son intention de fermer son usine de Dundee en Écosse (Royaume-Uni). 845 salariés travaillent dans le site de l’équipementier automobile français ouvert en 1971. Le clap de fin pour cette usine est prévu d’ici mi-2020. Elle produit exclusivement des pneus en dimension 16 pouces ou moins pour les véhicules de tourisme.

Pour justifier la fermeture, Michelin évoque “de graves difficultés” au cours des dernières années. L’équipementier évoque dans un communiqué la “transformation en profondeur du parc de véhicules de tourisme se traduisant par un recul structurel de la demande en pneumatiques premium en 16 pouces et moins” et d’une “évolution accélérée de l’offre de pneumatiques 16 pouces et moins vers des produits d’entrée de gamme produits à bas coûts en Asie.”

L’équipementier évoque aussi un outil industriel inadapté et une conversion qui n’est pas tenable financièrement. Il dit néanmoins avoir investi 70 millions d’euros dans la modernisation du site au cours des dernières années.

L'autre site de production Michelin ne semble pas menacé

L’entreprise française dispose d'un autre site de production au Royaume-Uni, à Stoke-on-Trent (Angleterre). Il emploie 369 salariés dans l’activité poids lourd. L’usine ne semble pas être menacée puisque Michelin explique vouloir poursuivre “ses activités de rechapage de pneus poids lourd”.

Michelin mentionne également au Royaume-Uni ses “activités de haute technologie et les activités digitales, comme l’illustrent les récentes acquisitions faites par le groupe”. Notamment le détaillant Blackcircles.com en 2015 et Fenner en 2018, fabricant de bandes industrielles et d'autres produits à base de polymère.

Le gouvernement écossais parle de "nouvelles dévastatrices"

Le ministre écossais de l’Économie, Derek Mackay, a déjà réagi à l’annonce en parlant de “nouvelles dévastatrices, pas seulement pour ceux qui travaillent à l’usine Michelin mais aussi pour leurs familles et toute la ville de Dundee”. “Ma priorité immédiate est d’essayer de trouver un futur durable pour le site pour protéger les emplois”, ajoute le ministre. Il doit se rendre à Dundee le mardi 6 novembre pour rencontrer les syndicats et “l’équipe management”.

Le syndicat britannique Unite a lui aussi condamné la fermeture de l’usine. “Conformément à la législation en vigueur au Royaume-Uni, Michelin va entamer dans un délai de deux semaines un processus de consultation des salariés et des organisations syndicales sur le projet de fermeture et sur les mesures d’accompagnement social, précise l’équipementier français.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte