Michelin roule vers une réorganisation mondiale du groupe

La direction du groupe Michelin a annoncé une vaste réorganisation mondiale de la manufacture. Il n’y en avait pas eu de telle depuis 1996.

Partager

Michelin roule vers une réorganisation mondiale du groupe
Jean-Dominique Senard, le président de Michelin, a annoncé une réorganisation du groupe à l’échelle mondiale

Les grandes manœuvres ont commencé. Le président du groupe Michelin, Jean-Dominique Senard, a annoncé jeudi 16 mars 2017, lors d’une conférence en mondovision, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), destinée aux organisations syndicales et aux cadres de la manufacture, les grandes lignes d’une réorganisation du groupe à l’échelle mondiale. "Cette nouvelle organisation se construirait en associant un grand nombre d’acteurs à la démarche et s’inscrirait dans la dynamique de dialogue social que le groupe développe. Cette construction va s’élaborer à partir d’un scénario visant à mettre le client au centre de notre entreprise et à responsabiliser davantage nos salariés", a-t-il indiqué.

Nouvelles régions et nouvelles lignes produits

Parmi les changements annoncées, Michelin prévoit 10 nouvelles grandes régions* qui deviendraient les points de contact directs avec les clients. "Au plus près des marchés et des consommateurs, elles connaîtraient les besoins à satisfaire et assureraient la commercialisation de nos offres produits et services, précise la direction. Elles représenteraient le groupe dans la région et seraient responsables de la satisfaction de nos clients. Elles piloteraient leur résultat en termes de croissance et de résultat opérationnel."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Parallèlement, Jean-Dominique Senard souhaite voir émerger 14 lignes business** "afin d’intégrer les besoins identifiés par les régions pour élaborer les offres les plus compétitives tout en tenant compte de l’environnement concurrentiel". Elles joueraient un rôle clé dans la construction de la stratégie du groupe (footprint industriel et de la distribution, fusions et acquisitions, pricing…) en même temps que les business models et les offres produits et services pour leurs clients cibles. Elles piloteraient leur résultat en termes de parts de marché et de Résultat Opérationnel.

71 groupes de travail

Pour mettre en œuvre ce vaste chamboulement interne, Michelin prévoit de créer 71 groupes de travail dans le monde afin de plancher sur sa mise en œuvre. "Notre objectif est de nous rapprocher encore plus des besoins de nos clients afin de doper notre croissance, mais aussi d’impliquer encore plus nos salariés dans la prise de décision. Une enquête interne a montré qu’ils sont demandeurs de plus d’autonomie dans leur travail et surtout d’une plus grande simplification dans les prises de décisions", précise le service communication.

La mise en place de cette nouvelle organisation est prévue pour le début de l’année 2018. D’ici-là, les groupes de travail ont jusqu’à septembre pour rendre leur copie. Reste à savoir quel impact ce chamboulement aura pour l’emploi. Jean-Dominique Senard s’est engagé à ce qu’il n’y ait "aucun départ contraint". Michelin n’avait pas connu de tel bouleversement depuis 1996, lorsque feu Edouard Michelin avait réorganisé le groupe en spécialisant les usines par business-unit. Une révolution qui avait alors propulsé le groupe français vers les sommets.

Geneviève Colonna d’Istria

Des changements au Comex
Le Comité exécutif de Michelin a connu lui aussi un rafraîchissement. Thierry Chiche, ex-membre du comité exécutif et ex-directeur de la ligne produit tourisme-camionnette, a quitté le groupe, selon la direction, qui ne précise pas la cause du départ de ce cadre essentiel dans les rouages de la manufacture. Yves Chapot, qui était déjà membre du comité exécutif de Michelin, lui a succédé le 13 mars. Lui-même été remplacé au poste de directeur de la distribution par Sonia Artinian-Fredou. Florent Menegaux et Jean-Michel Guillon, également membres du comité exécutif, ont été nommés directeurs généraux exécutifs du groupe. GCI

* Liste des 10 nouvelles régions: · Afrique-Inde-Moyen Orient, Amérique Centrale, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie de l’Est-Australie, Chine, Europe Centrale, Europe du Nord, Europe du Sud, Europe Orientale.

** Liste des 14 lignes produits : Auto Pull (marques et offres poussées par Michelin auprès du consommateur), Auto Push (marques et offres poussées par Michelin auprès du distributeur), Auto Constructeurs, Transports Longue Distance (ex : grandes flottes, …), Transports Intra-Cité (ex : last mile delivery, …), Mines, Hors Route Industriel (ex : agriculteurs, constructeurs, ports, …), Moto Cyclo, Transport Aérien, Matériaux de Haute Technologie, Expériences de Mobilité, Services & Solutions, Distribution, Compétition.

GENEVIÈVE COLONNA D'ISTRIA

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS