Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Michelin rompt avec General Motors. Dassault peut-il se passer du militaire ? Nortel s'enfonce un peu plus. Microsoft : l'acquisition de Navision contestée. Legrand : les candidats s'impatientent...

, , , ,

Publié le

Michelin rompt avec General Motors en Europe: le fabricant de pneumatiques ne va pas renouveler son contrat de livraison avec GM, car  " sa stratégie n'est plus compatible avec la politique d'achat de General Motors ", indique sobrement Michelin. En fait, expliquent Les Echos, Michelin refuse de céder aux exigences de réduction de prix de GM, alors que le constructeur américain est engagé en Europe dans une politique de réduction des coûts. Opel a enregistré en 2001 une perte brute moyenne de plus de 500 euros par véhicule vendu, rappelle le quotidien.

Airbus France invente la hausse salariale liée aux ventes. Selon l'accord signé hier, 0,5% d'augmentation supplémentaire sera accordée (en plus de 3% sans conditions) si la vente de 300 appareils est réalisée cette année, explique La Tribune. Trois syndicats ont signé, mais pas la CGT, qui " refuse de mettre le doigt dans un tel engrenage ". La CFDT devrait aussi refuser de signer.

Dassault peut-il vivre sans activité militaire ?, se demande La Tribune. Le patron de l'avionneur a récemment déclaré au journal Le Monde qu'il pourrait abandonner les avions militaires pour se concentrer sur les avions d'affaires. Une manière de protester contre les " prises de commandes erratiques " émanant de l'Etat, et un budget de la Défense en réduction. Mais La Tribune, tout en soulignant la part déterminante prise par l'aviation d'affaires chez Dassault, rappelle les liens étroits, au sein du programme Rafale, entre Dassault et Thales, EADS, Snecma...

Télécoms : Nortel supprime à nouveau des emplois. L'équipementier canadien annonce 3500 suppressions de postes, et prévient que son chiffre d'affaires au prochain trimestre sera en baisse de 5% par rapport au précédent. Ces dernières suppressions d'emplois ramèneront les effectifs de Nortel à 42.000 personnes, alors que l'équipementier a culminé à 95.000 personnes, indique le Financial Times.

Les ambitions de Sony dans l'Internet sont quelque peu freinées par l'échec de ses négociations avec Fujitsu. Sony et Fujitsu devaient allier leurs activités, afin de former le plus important fournisseur d'accès du Japon, explique le Financial Times. Cet échec jette aussi le doute sur une proche consolidation du marché des fournisseurs d'accès au Japon, estime le FT. Un marché fragmenté, en proie à la guerre des prix, et sur lequel la plupart des acteurs perdent de l'argent.

L'acquisition de la société danoise Navision par Microsoft fait des remous. Le conseil danois de la concurrence va mener une enquête, suite à une rencontre avec des dirigeants de l'éditeur britannique de logiciels Sage, concurrent direct de Navision. Le gouvernement danois pourrait demander un avis à la Commission européenne, rapportent Les Echos.

South African Breweries (SAB) va racheter Miller Brewing à Philip Morris pour 5 milliards de dollars. SAB deviendra ainsi le n°2 mondial des brasseurs, après l'américain Anheuser-Busch, explique le Financial Times.

Sachez enfin que les candidats à la reprise de Legrand s'impatientent. Les déclarations du P-DG de Schneider, qui a indiqué récemment qu'il ne trancherait pas entre les repreneurs avant cet été - voire la fin de l'année- ont fait l'effet d'une douche froide. Deux fonds d'investissement, Candover et Chevrillon, se sont retirés du consortium mené par la CGIP et KKR. Aucun groupe industriel n'est sur les rangs. Schneider, qui a lancé des recours en justice contre la décision de Bruxelles qui l'oblige à se séparer de Legrand, espère toujours un assouplissement des modalités, et repousse sa décision. C'est dans Les Echos.

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle