Michelin recrute 250 personnes dans les Pays de la Loire

Michelin remplace les départs et accompagne le développement de ses usines de Cholet (Maine-et-Loire) et de La Roche-sur-Yon (Vendée). Le fabricant de pneumatiques compte embaucher 250 personnes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Michelin recrute 250 personnes dans les Pays de la Loire
Michelin recrute 250 personnes en Pays de la Loire, dans ses usines de Cholet (Maine-et-Loire) et de La Roche-sur-Yon (Vendée).

Michelin recrutera 250 personnes cette année dans les Pays de la Loire dont 150 personnes à Cholet (Maine-et-Loire) et 100 à La Roche-sur-Yon (Vendée). A cette fin, le groupe a organisé ce mardi 25 avril, sur son site de Cholet, une "rencontre carrière industrie" permettant aux candidats de découvrir l'entreprise et pour le recruteur de glaner des contacts. Sur les deux usines, il s'agit de remplacer les départs à la retraite (50 à 80 par an à Cholet) mais aussi d'accompagner les développements et lancements de nouveaux produits.

L'usine de Cholet, passé de 1 220 salariés en 2015 à 1 340 à ce jour, est le site de référence dans les pneus destinés aux 4X4 et camionnettes. 16 millions d'euros y ont été investis l'année dernière et 13 millions le seront cette année, tant dans l'atelier de mélangeage de matière première que dans la fabrication de pneumatiques. A La Roche-sur-Yon (750 salariés contre 730 l'année dernière), site spécialisé dans les pneus poids lourds, un plan de 56 millions d'euros a été engagé d'ici à 2020 pour la production de pneus de nouvelle génération. Ce plan avait été annoncé lors de la signature de l'accord sur le temps de travail signé en avril 2016, lequel comportait un volet investissement et un autre sur la flexibilité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sur les deux sites, l'entreprise recherche essentiellement des opérateurs de production et de maintenance. Sur ce deuxième profil, plus rare, plusieurs dispositifs dont la formation en alternance ou la promotion interne ont été mis en place. "En production, nous recrutons des profils très variés, y compris des gens issus des métiers de bouche, de la grande distribution par exemple", mentionne Thierry Clerc, le directeur des ressources humaines de l'usine choletaise.

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS