Quotidien des Usines

Michelin recrute 250 personnes dans les Pays de la Loire

, , , ,

Publié le

Michelin remplace les départs et accompagne le développement de ses usines de Cholet (Maine-et-Loire) et de La Roche-sur-Yon (Vendée). Le fabricant de pneumatiques compte embaucher 250 personnes.

Michelin recrute 250 personnes dans les Pays de la Loire
Michelin recrute 250 personnes en Pays de la Loire, dans ses usines de Cholet (Maine-et-Loire) et de La Roche-sur-Yon (Vendée).
© SouthEasternStar - Flickr - C.C.

Michelin recrutera 250 personnes cette année dans les Pays de la Loire dont 150 personnes à Cholet (Maine-et-Loire) et 100 à La Roche-sur-Yon (Vendée). A cette fin, le groupe a organisé ce mardi 25 avril, sur son site de Cholet, une "rencontre carrière industrie" permettant aux candidats de découvrir l'entreprise et pour le recruteur de glaner des contacts. Sur les deux usines, il s'agit de remplacer les départs à la retraite (50 à 80 par an à Cholet) mais aussi d'accompagner les développements et lancements de nouveaux produits. 

L'usine de Cholet, passé de 1 220 salariés en 2015 à 1 340 à ce jour, est le site de référence dans les pneus destinés aux 4X4 et camionnettes. 16 millions d'euros y ont été investis l'année dernière et 13 millions le seront cette année, tant dans l'atelier de mélangeage de matière première que dans la fabrication de pneumatiques. A La Roche-sur-Yon (750 salariés contre 730 l'année dernière), site spécialisé dans les pneus poids lourds, un plan de 56 millions d'euros a été engagé d'ici à 2020 pour la production de pneus de nouvelle génération. Ce plan avait été annoncé lors de la signature de l'accord sur le temps de travail signé en avril 2016, lequel comportait un volet investissement et un autre sur la flexibilité. 

Sur les deux sites, l'entreprise recherche essentiellement des opérateurs de production et de maintenance. Sur ce deuxième profil, plus rare, plusieurs dispositifs dont la formation en alternance ou la promotion interne ont été mis en place. "En production, nous recrutons des profils très variés, y compris des gens issus des métiers de bouche, de la grande distribution par exemple", mentionne Thierry Clerc, le directeur des ressources humaines de l'usine choletaise.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte