Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Michelin présente son pneu du futur au Movin'On… et c'est surprenant !

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/06/2017 À 13H46

Le numéro 1 mondial du pneumatique Michelin a présenté à Montréal, le mardi 13 juin, en exclusivité, son tout nouveau pneu concept, baptisé Vision. Il pourrait s’agir du premier pneu bio, recyclable et rechargeable sur une imprimante 3D !

Michelin présente son pneu du futur au Movin'On… et c'est surprenant ! © Michelin

Dans le brouhaha surchauffé de Movin’On, le sommet mondial sur la mobilité durable organisé par Michelin à Montréal, une idée domine : il faut préparer l’avenir, et vite ! En 2030, deux fois plus de véhicules circuleront dans le monde, tandis que 70 % de la population habitera dans les villes. "Nous savons qu’il va falloir développer toujours plus une innovation responsable", lance le président du groupe Michelin, Jean-Dominique Senard en guise d’introduction.

Comme pour mieux illustrer son propos, l’équipementier français a annoncé en ouverture du sommet, la naissance de "Vision", le tout dernier pneu concept imaginé dans les laboratoires Michelin. Sans air, connecté, rechargeable et bio, il s’agit à la fois d’une roue et d’un pneu, sur lequel les ingénieurs travaillent depuis "une grosse année".

"Ce n’est pas tout à fait un rêve, sourit le patron du groupe, mais la mise en œuvre de technologies d’avenir. C’est le reflet de ce qu’est Michelin : la traduction du combat de notre entreprise depuis des décennies sur l’économie circulaire. C’est l’alliance de l’intelligence et l’économie de matière."

Rechargeable sur une imprimante 3D

Les matériaux employés seront ainsi biosourcés et biodégradables pour minimiser l’empreinte écologique. "Toutes les matières utilisées dans ce concept sont, soit biosourcées, c’est-à-dire naturelles, soit recyclées", explique le service R&D.

Mais la vraie révolution se situe ailleurs. Le pneu Vision pourra être imprimé en 3D et rechargeable selon l’usure et les besoins de mobilité. "Il est doté d’une bande de roulement totalement biodégradable, que l’on pourra recharger à volonté grâce à l’impression 3D. Quand un client aura des pneus usés, il pourra s’arrêter dans une station où des imprimantes 3D viendront sur le côté du véhicule et pourront recharger quelques millimètres de gomme sur la bande de roulement. Cela ne prendra que quelques minutes seulement", détaille Cyrille Roget, directeur de la communication technique et scientifique Michelin.

Un pneu sans air et connecté

Enfin, grâce à son architecture intérieure alvéolaire, la technologie Vision supprime l’air au bénéfice d’une structure capable de soutenir le véhicule, d’assurer la solidité de la roue, "sans renoncer au confort de l’usager". Vision ne peut ni exploser, ni crever. Ultime sophistication, le pneu du futur sera connecté et équipé de capteurs, qui renseignent en temps réel sur son état.

L’idée de ce concept est née sous l’impulsion du Corporate Innovation Board (CIB) de Michelin au printemps 2016. "La feuille de route était simple : imaginer un objet emblématique des mobilités de demain, riche en technologies, réalisant leur convergence et offrant un ultra haut niveau de performance environnementale", résume Jean-Dominique Senard.

La méthode retenue est, elle aussi, atypique et inattendue. Bibendum, habituellement si secret, a privilégié la concertation avec les usagers pour mettre au point ce concept. Ainsi, 90 personnes dans le monde (automobilistes urbains, pilotes de courses, exploitants agricoles, pilotes d’avions…) ont été consultées pour donner leur avis sur la mobilité du futur. Des discussions qui ont permis d’identifier de grands besoins, tout particulièrement sur la durabilité.

Reste à savoir quand ce concept passera le cap de la réalité. Pour l’instant Michelin garde tout son mystère. "Il s’agit encore d’une vision d’esprit, confie Jean-Dominique Senard. L’innovation technologique va tellement vite que l’on ne peut pas donner de date de mise sur le marché. Peut-être dix ans. Peut-être moins."

Geneviève Colonna d’Istria, à Montréal

Movin’On devient un sommet annuel

Depuis vingt ans, Michelin réunit aux quatre coins de la planète tous les acteurs de la mobilité afin d’imaginer l’avenir des transports plus propres. Cette initiative, née sous l’impulsion de feu Edouard Michelin, était baptisée jusqu’au présent Challenge Bibendum. Il faudra désormais parler de Movin’On, jugé "plus international" par le président du groupe Michelin Jean-Dominique Senard. L’édition 2017 qui se tient à Montréal pendant trois jours réunira quelque 3 000 personnes, de tous horizons. "Nous croyons fermement que c’est en rassemblant scientifiques, entrepreneurs, visionnaires, créatifs et acteurs de tous les univers que nous arriverons à générer l’énergie nécessaire pour faire avancer ce domaine de la mobilité durable", analyse Jean-Dominique Senard. Le patron de Michelin a également annoncé que le sommet, organisé tous les deux ou trois ans jusqu’à cette année, serait désormais annuel. "Il faut que ce rassemblement devienne une référence mondiale", a tranché Jean-Dominique Senard.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle