Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Michelin, le furosémide, les retraites, les poussins : la revue de presse de l'industrie

Elodie Vallerey

Publié le

Le plan de restructuration de Michelin à Joué-lès-Tours, l'enquête de l'agence du médicament après le décès d'un patient suite à l'erreur de conditionnement d'un médicament diurétique, les contours de la réforme des retraites du gouvernement, la fronde des auto-entrepreneurs "poussins" décryptée en Lorraine... Voici les sujets qui marquent l'actualité de ce 10 juin 2013.

Le plan de restructuration de Michelin fait couler de l'encre

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe tout le week-end dans les médias. Le fabricant de pneumatiques Michelin s'apprêterait à annnoncer un vaste plan de restructuration en France, notamment sur son site de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire.

Pour Les Echos, Michelin est "contraint d'adapter son outil industriel français à la crise". Si le groupe pourrait annoncer "la fin de l'activité poids lourds à Joué-lès-Tours (...) il va investir plusieurs centaines de millions d'euros en France", écrit le journal.

 

Pour Le Figaro, Michelin souhaiterait "éviter les licenciements secs et les départs contraints". "Une partie des salariés pourrait donc bénéficier d’un départ en retraite anticipée. Les autres seront déployés dans d’autres sites en France, notamment à La Roche-sur-Yon (Vendée), où un programme d’investissement de plus de 500 millions d’euros en recherche et développement est envisagé".

Libération titre sur "Michelin à l’arrêt sur les poids lourds à Joué-lès-Tours". Le quotidien explique que "la menace planait depuis plusieurs mois sur les usines européennes de Michelin. Confronté à une baisse de ses ventes depuis la fin 2011 (- 8% au premier trimestre 2013), le géant français du pneumatique avait prévenu que des restructurations étaient à l’étude".


Suppressions de postes chez Michelin par Europe1fr

Inquiétude après la substitution de médicaments et le décès d'un patient

L'eereur de conditionnement du médicament duirétique Furosémide ayant conduit au décès d'un patient en France suscite l'émoi. "Une a été ouverte (le 9 juin) après le décès d'un nonagénaire marseillais qui prenait des médicaments du laboratoire Teva, dont deux lots font l'objet d'une mesure de rappel à la suite d'une erreur de conditionnement", écrit Le Parisien.

Le Figaro annonce alors que, selon ces informations, des inspecteurs de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vont se rendre à l'usine du laboratoire de génériques Teva de Sens dans l'Yonne afin de procéder à une inspection le 10 juin au matin.

Retraites : tout le monde devra contribuer à l'effort

La future réforme des retraites a été annoncée par la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Pour Le Figaro, elle a réaffirmé "l'intention du gouvernement de faire participer tous les actifs à la réforme de retraites attendue pour l'automne, y compris les fonctionnaires".

Pour Les Echos, "la gauche attendue au tournant". "(...) la vérité est que la réforme ne devra pas être seulement comptable. Le gouvernement aurait tort de se contenter d'un cocktail de mesures classiques au prétexte de limiter les risques d'explosion sociale. La réforme, pour être acceptée, devra aussi s'attacher à corriger des inégalités qui perdurent dans un système d'une rare complexité", explique l'éditorial du quotidien le 10 juin.


Retraites : le gouvernement au pied du mur par rtl-fr

Enquête en Lorraine autour du "blues"des auto-entrepreneurs

Le journal régional Le Républicain Lorrain revient sur la fronde des auto-entrepreneurs contre les nouvelles mesures souhaitées par le gouvernement pour encadrer ce statut. Le quotidien a mené son enquête en Lorraine, où il a rencontré plusieurs auto-entrepreneurs, les "poussins", qui exposent leurs griefs contre l'alourdissement du statut.

Et aussi...

Selon les informations du site internet de La Tribune, Air France-KLM devrait enfin signer sa commande d'Airbus A350 au Salon du Bourget. "Un protocole d'accord entre Air France-KLM et Airbus a été signé récemment, en toute discrétion, à la suite d'un compromis trouvé avec le motoriste Rolls Royce avec qui les négociations difficiles ont retardé la signature de cette commande", écrit le site.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle