Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Michelin investit et embauche sur son site de La Roche-sur-Yon

, , , ,

Publié le

Michelin investira 60 millions d'euros sur son site de La Roche-sur-Yon (Vendée). Dans le même temps, 70% des salariés acceptent un accord permettant davantage de flexibilité. 100 emplois supplémentaires seront également créés sur le site vendéen.

Michelin investit et embauche sur son site de La Roche-sur-Yon

Les entreprises citées

Michelin a signé cet après-midi 22 avril un accord baptisé "Skipper 360" sur son site de La Roche-sur-Yon (Vendée), spécialisé dans les pneus poids lourds. Il comporte un volet social et un autre industriel, avec un programme d'investissement de 60 millions d'euros. "Ce n'est pas un troc flexibilité contre investissement mais un accord de troisième type", tempère Rémi de Verdilhac, directeur de Michelin France, faisant référence à la méthodologie de l'accord intégrant des volets formation, communication, santé ou sécurité en plus de la flexibilité.

Selon l'accord, l'ensemble de l'usine passera d'une organisation en 3x8 aux 4x8. Les salariés acceptent de travailler trois samedi sur quatre et jusqu'à seize dimanche par an. En échange, ils bénéficieront de 17 jours de congés supplémentaires ou de dimanches payés deux fois et demi un jour normal. Certains pourront ainsi gagner "deux mois de salaire additionnels", indique Miguel Gimenez, le directeur de l'usine. "La finalité étant de faire travailler les machines six jours sur sept et de répondre à la forte saisonnalité" ajoute-t-il.

Création d'emplois et investissement

Qui plus est 100 emplois supplémentaires seront créés au-delà du renouvellement des effectifs. L'accord a été signé par la CFE-CGC et Sud, représentant 34% des salariés, tandis que la CGT et FO, majoritaires, votaient contre sans pour autant, faire opposition. De fait, 71% de l'effectif (730 salariés) avaient accepté l'accord lors d'une consultation organisée en janvier.

Le programme d'investissement, de 60 millions d'euros, entre 2015 et 2019, confortera le site dont production va passer de 800 000 à 1,2 million de pneus par an. Un premier bâtiment, équipé d'une ligne Quadriex, produisant des bandes de roulement de pneus KM, est déjà en place. Un équipement Triex, pour les flancs de pneus suivra ainsi que quatre machines d'assemblage FLC pour produire les pneus Faz, de nouvelle génération.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle