Michelin ferme les portes de son usine au Japon

L’usine d’Ota n’est pas rentable. Alors, le fabricant français de pneus Michelin a décidé de la fermer dès juillet 2010.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Michelin ferme les portes de son usine au Japon

Il justifie son choix par les coûts de production trop élevés pesant sur l’usine : ils restent deux fois plus élevés que ceux des autres usines du groupe produisant le même type de pneumatiques. Pourtant, le groupe français avait tenté d’améliorer la productivité du site dès 2007 en recentrant ses activités sur des produits plus sophistiqués. « La conjoncture économique difficile traversée depuis 2008 est encore venue aggraver cette situation », a précisé le groupe. Michelin doit faire face à de sévères concurrents au Japon, dont Bridgestone et Sumitomo Rubber.

La production du site d’Ota sera transférée sur d’autres sites du groupe en Asie, en Amérique du Nord et en Europe. Quant à l’avenir des 380 salariés de l’usine, il est entre les mains des syndicats japonais, qui cherchent à leur retrouver un emploi soit dans le groupe, soit à l’extérieur. Cette fermeture ne remet pas en cause le développement et la présence du groupe au Japon puisque le groupe y possèdera encore un siège social et un centre de technologie à Tokyo.

Sur l’exercice 2009, le groupe table sur des charges non récurrentes de 410 millions d’euros, comprenant les coûts de restructuration dus à la fermeture de l’usine et les frais du plan de réorganisation industrielle et de départs volontaires mis en place en France.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

%%HORSTEXTE:%%

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS