Michelin fait du caoutchouc neuf avec du vieux pneu

Le fabricant de pneumatiques Michelin va étudier avec ses partenaires deux voies innovantes de recyclage du caoutchouc synthétique. L’une prévoit de recycler la gomme usagée pour produire des pneumatiques neufs. L’autre de gazéifier les pneus pour synthétiser un intermédiaire chimique utilisé dans la fabrication du caoutchouc synthétique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Michelin fait du caoutchouc neuf avec du vieux pneu

Pour ouvrir de nouvelles voies de recyclage des pneus usagés, Michelin lance le projet Trec (Tyre recycling), auquel participe le CEA, avec Proteus, une société de biotechnologies du groupe PCAS, et SDTech, spécialiste de la micronisation. Trec durera 8 ans, avec un budget global de 51 millions d’euros, qui bénéficie d’une aide de l’Ademe de 13,3 millions d’euros.

Broyage

La première voie de recyclage étudiée, Trec Régénération, consiste à broyer en poudre les pneus usagés (micronisation), puis à dévulcaniser le caoutchouc, c’est-à-dire à rompre les liens entre les chaînes moléculaires du caoutchouc, par un procédé biotechnologique. La poudre régénérée sera ensuite réintroduite dans la production de pneus neufs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Gazéification

Trec Alcool, l’autre voie de recyclage, vise à synthétiser un alcool qui sera utilisé ensuite pour la synthèse du butadiène, matière première pour la production du caoutchouc synthétique. Le procédé développé avec le CEA et Proteus consiste à gazéifier les pneus, puis à fabriquer un alcool à partir du gaz obtenu. Cet alcool entrera alors dans bio production du butadiène, mis au point dans le projet Biobutterfly également piloté par Michelin depuis janvier 2013.

Thierry Lucas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS