Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

"Michelin est un industriel exemplaire" selon Emmanuel Macron

, , , ,

Publié le

C’est le deuxième président de la République seulement à avoir visité le site de R&D de Michelin dans la période contemporaine. Emmanuel Macron est venu, jeudi matin, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), porter la bonne parole sur l’innovation et la réussite mondiale du groupe. Un "modèle à suivre", selon Emmanuel Macron.

Michelin est un industriel exemplaire selon Emmanuel Macron
Emmanuel Macron était en visite au centre de recherche et développement de Michelin à Ladoux, près de Clermond Ferrant (Puy-de-Dôme), jeudi 25 janvier
© Maxppp/La Montagne

"Qui pourrait imaginer en entrant dans cette nef qu’il s’agit d’une entreprise industrielle ?" Emmanuel Macron a beau courir le monde, il a semblé surpris par le gigantisme du Centre de recherche et développement de Michelin, à Ladoux, aux portes de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Le nouveau bâtiment, inauguré en septembre 2016 par Manuel Valls alors Premier ministre, abrite 3 500 chercheurs et ingénieurs (sur 6 000 dans le monde), 350 métiers et a coûté au groupe la bagatelle de 280 millions d’euros ! Difficile pour le président de la République, en déplacement dans le Puy-de-Dôme pour présenter ses vœux au monde agricole, de résister à la tentation de faire un détour par cette entreprise considérée comme "un modèle à suivre".

"C’est un acteur économique emblématique qui montre qu’on peut être un acteur du local et du mondial et qu’il n’y a pas de divorce entre les deux. Michelin est exemplaire pour ses produits d’excellence partout dans le monde mais aussi pour son dialogue social et son système de formation. C’est le message que je veux faire passer et que j’ai dit hier à Davos. Il n’y a pas de réussite économique si on ne vise que le court terme et la profitabilité sur le court terme. L’Etat doit avoir une politique économique qui aide à produire, à investir et à avoir un dialogue social au plus près du terrain", analyse Emmanuel Macron, devant 400 salariés triés sur le volet pour suivre sa visite.

Un tour d'horizon des dernières innovations

Après avoir assisté à un test de freinage sur les célèbres pistes de l’équipementier, Jean-Dominique Senard, président du groupe a tenu à lui présenter les dernières innovations du groupe. A l’instar du pneu agricole Evobib et son système de télé gonflage à très basse pression, ou encore son pneu du futur Concept Vision, sélectionné comme l’une des 25 innovations de l’année par Time Magazine en novembre dernier. "Notre combat est la lutte contre l’obsolescence programmée. Nous comptons sur votre soutien !" lance Jean-Dominique Senard à son hôte, visiblement sur la même longueur d’onde.

Debout dans le "vaisseau amiral" de Bibendum, micro en main, Emmanuel Macron acquiesce. "L’industrie est en train de changer de visage. Si nous voulons réussir, il va falloir investir dans la transformation des métiers, avec une stratégie de formation pour les plus jeunes par la réforme de l’apprentissage. C’est pourquoi nous allons investir 15 milliards d’euros dans tous ces sujets au cours du quinquennat". Applaudissement dans les travées de la rue de l’Innovation. Opération séduction réussie.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle