Michelin confirme son intérêt pour la pile à combustible à hydrogène

Michelin a pris des parts dans la PME Synbio F-Cell pour l’aider à industrialiser et commercialiser à plus grande échelle des piles à combustible à hydrogène et des prolongateurs d’autonomie.

Partager

Michelin confirme son intérêt pour la pile à combustible à hydrogène

"Une meilleure façon d’avancer", c’est en suivant cette philosophie que Michelin est entré, mardi 6 mai, au capital de la PME grenobloise Synbio F-Cell. Le spécialiste du pneumatique explore depuis le milieu des années 90 la mobilité durable et les technologies liées au véhicule électrique, dédiant à ces activités un centre de R&D en Suisse.

Parmi ces innovations, Michelin s’intéresse de près à la pile à combustible à hydrogène, la spécialité de Symbio F-Cell. "C’est un investissement stratégique pour nous, souligne Valérie Bouillon-Delporte, directrice strategic market opportunities assessment au sein de la structure Incubator Program Office chez Michelin. Notre objectif est d’aider Symbio FCell à développer cette technologie de la pile à combustible".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

industrialiser les produits

La PME travaille sur des prototypes complets de piles à combustible hydrogène avec l’aide du CEA. "Mais nous ne positionnons pas comme un équipementier classique par rapport aux constructeurs, nous sommes sur un marché où nos clients veulent un véhicule électrique avec une plus grande autonomie", détaille Fabio Ferrari, le patron de Symbio F-Cell. La société commercialise déjà des prolongateurs d’autonomie à hydrogène pour des véhicules électriques. "Une cinquantaine de véhicules électriques de la Poste sera équipée avec nos kits d’ici la fin de l’année, trois sont déjà en circulation. L’autonomie des véhicules est alors doublée, ce qui permet aux facteurs de faire une journée complète sans recharger", ajoute Fabio Ferrari.

Quatre des vingt salariés de Symbio F-Cell assemblent aujourd’hui les prolongateurs à Grenoble, une équipe que Fabio Ferrari veut voir grandir cette année. Grâce à Michelin. "En entrant au capital, Michelin amène des fonds pour aider à industrialiser les produits de Symbio F-Cell. Nous sommes reconnus pour nos process industriels. Les deux partenaires travailleront aussi en commun pour élaborer une technologie de pile à combustible plus puissante", poursuit Valérie Bouillon-Delporte.

Créer une infrastructure de recharge

Michelin croit dans le développement de cette technologie sur le long terme. "L’hydrogène se trouve partout dans la nature, c’est une énergie facilement accessible, qui ne rejette pas d’émission polluante C’est aujourd’hui une piste qui nous semble pertinente, notamment pour le véhicule électrique", analyse Valérie Bouillon-Delporte. Michelin fait ainsi partie de l’initiative H2 Mobility France, qui vise à développer une véritable infrastructure de recharge d’hydrogène dans le pays. Mais contrairement aux Allemands, Michelin mise sur les professionnels.

"L’angle d’attaque de la filière France, ce sont les flottes captives, résume Valérie Bouillon-Delporte. Il est plus simple de mettre en place des points de recharge pour des flottes d’entreprises, qui pourront ensuite être utilisées par des collectivités, des particuliers …" H2 Mobility France, donc Michelin, est aussi partie prenante de l’un des 34 plans de filières de la nouvelle France industrielle, sur l’autonomie et la puissance des batteries. Or la feuille de route de ce plan prévoit l’émergence d’un champion industriel français dans la pile à combustible. Symbio F-Cell, avec l’aide de Michelin, pourrait bien être celui là.

Pauline Ducamp

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS