Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Michelin confirme son intérêt pour la pile à combustible à hydrogène

Pauline Ducamp , ,

Publié le

Michelin a pris des parts dans la PME Synbio F-Cell pour l’aider à industrialiser et commercialiser à plus grande échelle des piles à combustible à hydrogène et des prolongateurs d’autonomie.

Michelin confirme son intérêt pour la pile à combustible à hydrogène © SouthEasternStar - Flickr - C.C.

"Une meilleure façon d’avancer", c’est en suivant cette philosophie que Michelin est entré, mardi 6 mai, au capital de la PME grenobloise Synbio F-Cell. Le spécialiste du pneumatique explore depuis le milieu des années 90 la mobilité durable et les technologies liées au véhicule électrique, dédiant à ces activités un centre de R&D en Suisse.

Parmi ces innovations, Michelin s’intéresse de près à la pile à combustible à hydrogène, la spécialité de Symbio F-Cell. "C’est un investissement stratégique pour nous, souligne Valérie Bouillon-Delporte, directrice strategic market opportunities assessment au sein de la structure Incubator Program Office chez Michelin. Notre objectif est d’aider Symbio FCell à développer cette technologie de la pile à combustible".

industrialiser les produits

La PME travaille sur des prototypes complets de piles à combustible hydrogène avec l’aide du CEA. "Mais nous ne positionnons pas comme un équipementier classique par rapport aux constructeurs, nous sommes sur un marché où nos clients veulent un véhicule électrique avec une plus grande autonomie", détaille Fabio Ferrari, le patron de Symbio F-Cell. La société commercialise déjà des prolongateurs d’autonomie à hydrogène pour des véhicules électriques. "Une cinquantaine de véhicules électriques de la Poste sera équipée avec nos kits d’ici la fin de l’année, trois sont déjà en circulation. L’autonomie des véhicules est alors doublée, ce qui permet aux facteurs de faire une journée complète sans recharger", ajoute Fabio Ferrari.

Quatre des vingt salariés de Symbio F-Cell assemblent aujourd’hui les prolongateurs à Grenoble, une équipe que Fabio Ferrari veut voir grandir cette année. Grâce à Michelin. "En entrant au capital, Michelin amène des fonds pour aider à industrialiser les produits de Symbio F-Cell. Nous sommes reconnus pour nos process industriels. Les deux partenaires travailleront aussi en commun pour élaborer une technologie de pile à combustible plus puissante", poursuit Valérie Bouillon-Delporte.

Créer une infrastructure de recharge

Michelin croit dans le développement de cette technologie sur le long terme. "L’hydrogène se trouve partout dans la nature, c’est une énergie facilement accessible, qui ne rejette pas d’émission polluante C’est aujourd’hui une piste qui nous semble pertinente, notamment pour le véhicule électrique", analyse Valérie Bouillon-Delporte. Michelin fait ainsi partie de l’initiative H2 Mobility France, qui vise à développer une véritable infrastructure de recharge d’hydrogène dans le pays. Mais contrairement aux Allemands, Michelin mise sur les professionnels.

"L’angle d’attaque de la filière France, ce sont les flottes captives, résume Valérie Bouillon-Delporte. Il est plus simple de mettre en place des points de recharge pour des flottes d’entreprises, qui pourront ensuite être utilisées par des collectivités, des particuliers …" H2 Mobility France, donc Michelin, est aussi partie prenante de l’un des 34 plans de filières de la nouvelle France industrielle, sur l’autonomie et la puissance des batteries. Or la feuille de route de ce plan prévoit l’émergence d’un champion industriel français dans la pile à combustible. Symbio F-Cell, avec l’aide de Michelin, pourrait bien être celui là.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle